1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Wall Street attendue en baisse, Pékin durcit le ton sur le commerce
Reuters17/05/2019 à 14:13

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) - Wall Street est attendue dans le rouge vendredi et les Bourses européennes reculent à mi-séance alors que les investisseurs s'inquiètent d'une prolongation des tensions sur le commerce après le changement de ton de la Chine vis-à-vis des Etats-Unis.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en baisse entre 0,6% et 0,8%.

À Paris, le CAC 40 cède 0,71% à 5.409,34 vers 11h55 GMT. À Francfort, le Dax abandonne 1,14% et à Londres, le FTSE perd 0,45%.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 recule de 0,72%, l'EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,91% et le Stoxx 600 de 0,85%.

La tendance baissière des marchés européens est "probablement due à un mélange de préoccupations concernant l'évolution des négociations commerciales et de prises de bénéfices après le rallye des actions jeudi (soutenu par des indicateurs américains meilleurs que prévu)", résume Pierre Veyret, analyste chez ActivTrades.

La presse officielle chinoise a déclaré vendredi que les Etats-Unis n'étaient pas sincères sur leur volonté de reprendre les discussions commerciales avec Pékin et que leurs récentes décisions - telle l'exclusion du groupe Huawei du marché américain - avaient dégradé le climat des négociations.

LES VALEURS À SUIVRE À WALL STREET

En Bourse à Wall Street, Applied Materials et Nvidia gagnent respectivement 5,4% et 1,6% dans les échanges de préouverture après la publication de résultats trimestriels et de prévisions qui ont rassuré sur la demande de semi-conducteurs.

VALEURS EN EUROPE

Comme souvent en cas de tensions sur le commerce, l'indice Stoxx européen de l'automobile accuse la plus forte baisse sectorielle (-2,27%) et il a désormais quasiment effacé les gains engrangés mercredi après les informations sur le probable report de la décision américaine concernant les droits de douane sur les importations de voitures.

Ce report doit en principe être officialisé dans la journée ou samedi par la Maison blanche. En attendant, BMW cède 6,49%, la plus forte baisse du Dax et Faurecia perd 2,64%.

Le secteur bancaire recule quant à lui de 1,59% sur fond de baisse des rendements obligataires et d'anticipations de banques centrales toujours plus accommodantes.

A noter aussi, la chute de 8,2% de Just Eat et celle de 3,6% de Delivery Hero après l'annonce de l'entrée du géant américain Amazon au capital de leur concurrent britannique de la livraison de repas Deliveroo.

A la hausse, Vallourec se distingue à Paris avec un bond de 8,89% au lendemain de ses résultats trimestriels et Easyjet prend 3,60% à Londres après avoir confirmé ses prévisions 2019.

CHANGES Le sterling recule à 1,2737 dollar, un plus bas de quatre mois, et tombe à un creux de trois mois face à l'euro en réaction à l'échec des négociations menées par le gouvernement britannique et l'opposition travailliste, qui votera contre l'accord négocié avec les Européens, a rapporté Jeremy Corbyn, le dirigeant du Labour.

Le dollar est quasiment stable face à un panier de devises de référence et l'euro varie peu également (-0,1%), autour de 1,116 dollar. Les cambistes surveilleront à 14h00 GMT l'indice de confiance de l'université de Michigan pour le mois de mai.

Le yuan est de son côté tombé sous 6,90 pour un dollar, un plus bas de cinq mois, affecté par la persistance des tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine avant de se redresser à la faveur des informations de Reuters selon lesquelles la Banque populaire de Chine ne le laissera pas tomber jusqu'à 7 pour un dollar.

TAUX

Le rendement des obligations allemandes à 10 ans perd plus de trois points de base, à -0,122%, et les rendements français et espagnol s'acheminent vers leur plus forte baisse hebdomadaire en deux mois et demi en raison de l'inquiétude grandissante sur le commerce entre la Chine et les Etats-Unis, le ralentissement de la croissance mondiale et les craintes sur la situation économique en Italie.

Le vice-président du Conseil italien Luigi Di Maio a déclaré vendredi ne pas s'inquiéter des sanctions éventuelles de Bruxelles en cas de violation par Rome des règles budgétaires européennes.

Le dix ans italien abandonne près de six points de base à 2,652% après avoir touché un pic mercredi à 2,807%. Sur le marché américain, le rendement des Treasuries à 10 ans perd plus de trois points de base pour tomber à 2,368%.

PÉTROLE

Les craintes d'une escalade des tensions au Proche-Orient et la pression exercée sur la production iranienne avec les sanctions américaines font monter les cours du pétrole, pour la quatrième séance de suite.

Le Brent de la mer du Nord prend ainsi 0,48% à 73 dollars et le brut léger américain gagne 0,9% pour atteindre à pic de deux semaines à 63,4 dollars.

(Édité par Blandine Hénault)

Valeurs associées

Euronext Paris +0.68%
Euronext Paris -0.22%
LSE -4.37%
LSE +0.86%
BMW
XETRA -0.58%
XETRA -0.27%
NASDAQ -1.94%
NASDAQ +0.65%
NASDAQ +0.78%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer