1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Wall Street attendue en baisse face à une accumulation de risques
Reuters13/08/2019 à 14:01

LES BOURSES EUROPÉENNES EN LÉGÈRE BAISSE À MI-SÉANCE

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) - Wall Street est attendue en baisse en ouverture à l'image des Bourses européennes mardi à mi-séance, dans un climat de remontée de l'aversion au risque face à un regain de tensions géopolitiques, au blocage de la situation politique italienne, aux craintes sur le commerce et sur l'économie mondiale. Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en baisse de 0,2% pour le Dow Jones et le S&P-500 et de 0,3% pour le Nasdaq À Paris, le CAC 40 est en repli de 0,6% à 5.278,45 vers 11h35 GMT. À Francfort, le Dax baisse de 0,95% et à Londres, le FTSE recule de 0,42%.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 perd 0,51%, l'EuroStoxx 50 de la zone euro cède 0,66% et le Stoxx 600 abandonne 0,72%.

De l'intensification des troubles à Hong Kong à la lourde défaite du président argentin lors des primaires en passant par l'instabilité politique en Italie, les marchés mondiaux souffrent à nouveau face à cette avalanche de facteurs baissiers.

A cela s'ajoute, la baisse en août du moral des investisseurs en Allemagne à son plus bas niveau depuis plus de sept ans et demi, une dégradation plus marquée qu'attendu que l'institut d'études économiques ZEW explique par les tensions commerciales et la perspective d'un Brexit sans accord, deux handicaps lourds pour la croissance.

Le marché attend désormais les chiffres mensuels des prix à la consommation aux Etats-Unis en juillet, à 12h30 GMT. LES VALEURS À SUIVRE À WALL STREET

VALEURS EN EUROPE

En Europe, la prudence affecte une large majorité des secteurs de la cote mais les repli les plus marqués touchent entre autres les hautes technologies (-1,14%) et l'automobile (-1,11%) alors que les compartiments défensifs des télécommunications (+0,01%) et des "utilities" (+0,03%) restent difficilement dans le vert.

Les valeurs du luxe souffrent également de tensions sur le commerce et des tensions à Hong Kong. Kering recule de 3,34%, en queue de peloton du CAC, et son concurrent LVMH cède 1,84%.

Renault et PSA abandonnent chacun plus de 2%.

Plus forte baisse du Stoxx 600, Henkel perd 7,23% après avoir abaissé ses prévisions de résultats annuels.

TAUX

L'attrait des investisseurs internationaux pour les actifs jugés les plus sûrs n'a jamais été aussi marqué depuis la crise financière mondiale de 2008, les tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine augmentant la probabilité d'une récession, montre l'enquête mensuelle de Bank of America Merrill Lynch (BAML).

Les nouveaux remous boursiers ont logiquement entraîné une nouvelle baisse du rendement du Bund à 10 ans, tombé à un nouveau plus bas record à -0,619% avant de revenir à -0,61%.

Le 10 ans italien recule pour la deuxième séance consécutive, perdant six points de base à 1,673%, après avoir atteint vendredi un pic à 1,829% en réaction à l'appel de Matteo Salvini à des élections législatives anticipées.

Aux Etats-Unis, le rendement des Treasuries à 10 ans se stabilise autour de 1,639% après avoir perdu la veille plus de dix points de base, jouissant de son statut de valeur refuge dans un contexte troublé.

CHANGES L'indice dollar, qui mesure l'évolution du billet vert face à un panier de devises de référence, est stable. L'euro est également inchangé, autour de 1,1215 dollar.

Le yen est stable, restant proche d'un plus haut de sept mois touché mardi avec les craintes persistantes sur le commerce, les troubles à Hong Kong et la chute du peso argentin avec la perspective d'une alternance politique.

D'après les analystes d'ING, le yen bénéficie "du meilleur des deux mondes", soulignant l'aversion généralisée au risque et les anticipations de baisse de taux de la Réserve fédérale. Les analystes estiment que le yen pourrait atteindre 102 ou 103 pour un dollar au cours de l'année.

PÉTROLE

Les cours du pétrole reculent légèrement en raison des inquiétudes concernant le ralentissement de la demande mondiale mais la baisse est attenuée par la perspective d'une nouvelle réduction de l'offre par les pays producteurs.

Le Brent recule à 58,42 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) à 54,71 dollars.

MÉTAUX

Le regain d'aversion au risque favorise la hausse de l'or qui a atteint un plus haut de six ans, à 1.534 dollars l'once.

(Édité par Wilfrid Exbrayat)

Valeurs associées

Euronext Paris -1.11%
Euronext Paris -1.55%
Euronext Paris -1.35%
Euronext Paris -1.77%
XETRA -0.35%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer