Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Wall Street: à peine freinée par les élections européennes
information fournie par Cercle Finance 10/06/2024 à 17:35

(CercleFinance.com) - La Bourse de New York subit à son tour les effets des résultats des élections européennes lundi, mais avec des conséquences bien moins prononcées que sur le Vieux Continent.

Aux alentours de 11h15, le Dow Jones recule de 0,2% à 38.707,1 points, mais le Nasdaq Composite parvient encore à avancer de 0,1% à 38.707,1 points.

Comme en Europe, la tendance est affectée par les risques engendrés par la montée des partis nationalistes et les incertitudes entourant l'issue des futures élections législatives en France.

La convocation d'élections anticipées dans le pays a en effet fait augmenter le risque politique et ouvert une période d'incertitude jusqu'au soir du second tour, le 7 juillet prochain.

Face à ces risques politiques, les investisseurs américains restent globalement de marbre.

'Bien qu'au niveau européen, le glissement vers la droite du Parlement soit confirmé, il existe une stabilité politique qui ne devrait pas avoir d'impact sur les marchés financiers', rassure la Banque Richelieu.

Sachant que le Nasdaq a déjà grimpé de 14% depuis le début de l'année, le retour du risque politique en Europe aurait pu constituer une bonne raison de se mettre provisoirement à l'écart des marchés d'actions, comme ce fut le cas lors de la crise grecque entre autres.

Pour l'instant, ce sont les valeurs financières sont les plus malmenées à Wall Street lundi avec un recul de presque 1%.

Face aux inquiétudes entourant le regain de tension politique en Europe, les investisseurs espèrent peut-être pouvoir être rassurés cette semaine par les annonces de la Réserve fédérale.

Le rendement des Treasuries à dix ans se dégrade toutefois de quatre points de base à 4,47% à 48 heures du communiqué final de la Fed, qui ne devrait donner lieu à aucune annonce majeure.

Les cours pétroliers sont également orientés à la hausse alors que les analystes de Goldman Sachs disent tabler sur un baril de Brent à 86 dollars cet été.

Le Brent progresse actuellement de 1,3% à plus de 80,6 dollars tandis que le brut léger américain prend 1,5% à 76,7 dollars.

S'agissant des valeurs, Apple recule de 0,6% à quelques minutes d'une 'keynote' qui devrait officialiser ses grandes ambitions dans le domaine de l'IA.

Nvidia prend le chemin de la hausse (+1,3%) après la division de son nominal, une mesure habituellement suivie d'une surperformance du titre fractionné, rappellent les stratèges de Goldman Sachs.

Microsoft (+0,8%) signe de son côté l'une des plus fortes progressions du Dow Jones alors que les analystes de New Street Research ont initié la valeur à l'achat en raison de ses nombreuses 'franchises' de qualité.

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.