Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Wall Street a fini en légère baisse, l'Europe pèse toujours

Reuters 01/06/2012 à 00:48

Wall Street a fini en légère baisse, l'Europe pèse toujours

par Ryan Vlastelica

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a fini en légère baisse jeudi, toujours plombée par la crise de la dette de la zone euro, même si la place boursière américaine a effacé une partie de ses pertes en fin de séance après un article de presse, démenti ensuite, évoquant une possible aide du Fonds monétaire international (FMI) à l'Espagne.

L'indice Dow Jones des 30 industrielles a cédé 0,21%, soit 26,41 points, à 12.393,45. Le S&P-500, plus large, a perdu 2,99 points, soit 0,23%, à 1.310,33. Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 10,02 points (-0,35%) à 2.827,34.

Sur l'ensemble du mois de mai, marquée par un nouveau pic de la crise de la dette avec les incertitudes politiques en Grèce et les difficultés du système bancaire espagnol, le Dow Jones a perdu 6,2%, le S&P 500 6,3% et le Nasdaq 7,2%. Il s'agit de la plus mauvaise performance mensuelle depuis septembre

En séance, Wall Street a perdu jusqu'à 1% après des indicateurs macro-économiques jugés décevants aussi bien pour le marché du travail que pour la croissance économique des Etats-Unis.

Le rythme des créations d'emplois dans le secteur privé le mois dernier s'est révélé inférieur aux attentes, tandis que les inscriptions hebdomadaires au chômage ont augmenté, faisant craindre un coup d'arrêt pour le marché du travail après un début d'année en fanfare.

La publication de ces statistiques précède celle, vendredi, du très surveillé rapport sur l'emploi du mois de mai, dont il devrait, selon les analystes, ressortir une hausse des créations d'emplois non agricoles à 150.000, contre un médiocre 115.000 en avril.

Le produit intérieur brut a progressé de 1,9% en rythme annualisé sur la période janvier-mars, après +3,0% sur octobre-décembre et 2,2% en première estimation, selon les chiffres du département du Commerce.

Le Fonds monétaire international (FMI) a dit à deux reprises ne pas discuter pas l'Espagne d'une aide financière, précisant que les discussions économiques annuelles entre l'institution et les autorités de Madrid auraient lieu comme prévu le 4 juin.

"L'Europe reste la source de préoccupation principale, cela ne fait aucun doute, mais les indicateurs ont également pesé", a déclaré Paul Zemsky, chargé des allocations d'actifs chez ING Asset Management.

Signe que la nervosité reste de mise, les obligations américaines à dix ans, valeurs refuge par excellence, ont vu leur rendement toucher un plus bas record de 1,53%.

Après avoir touché un plus bas depuis son introduction en Bourse de 26,83 dollars, le titre Facebook a finalement terminé en hausse de 5,00% à 29,60 dollars.

Toujours dans le secteur technologique, l'action du fabricant d'équipements de réseaux a bondi de 14,06% à 13,55 après que le groupe a dégagé un bénéfice surprise au titre de son deuxième trimestre.

Benoit Van Overstraeten pour le service français

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.