Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

NASDAQ Composite

7 424.43Pts
-0.02% 
Ouverture théorique 0

XC0009694271 COMP

Index Ex données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    7 421.99

  • clôture veille

    7 425.96

  • + haut

    7 435.38

  • + bas

    7 357.50

  • +haut 12 derniers mois

    7 637.27

  • +bas 12 derniers mois

    6 081.96

  • volume

    0

  • dernier échange

    24.05.18 / 22:30:00

  • + Alerte

  • + Liste

    Ajouter NASDAQ Composite à mes listes

    Fermer

Wall St-Le Dow porté par l'emploi, Apple plombe le Nasdaq

Reuters07/12/2012 à 23:42

* Les chiffres de l'emploi ont porté le Dow et le S&P 500

* Le Nasdaq sous le coup d'un nouveau recul du titre Apple

* Sur la semaine, le Dow a avancé de 1%, le S&P de 0,1% tandis que le Nasdaq a cédé 1,1%

par Gabriel Debenedetti

NEW YORK, 7 décembre (Reuters) - Le Dow Jones et le S&P 500 ont enregistré des gains modérés vendredi à Wall Street, des chiffres de l'emploi meilleurs que prévu ayant pris le pas sur une mesure de confiance des consommateurs jugée décevante, mais le Nasdaq a souffert d'un nouveau recul de l'action Apple

AAPL.O .

L'indice Dow Jones des 30 industrielles .DJI a ainsi gagné 0,62%, soit 81,09 points, à 13.155,13 et le S&P-500 .SPX , plus large, 4,13 points, soit 0,29%, à 1.418,07. En revanche, le Nasdaq Composite .IXIC , a reculé de 11,23 points (-0,38%) à 2.978,04.

Sur l'ensemble de la semaine, le Dow affiche une progresion de 1%, le S&P 500 une hausse de 0,1% mais le Nasdaq accuse un repli de 1,1%, essentiellement en raison du titre Apple.

Ce dernier a en effet accusé une chute hebdomadaire de 8,9%soit sa plus mauvaise performance sur une semaine depuis mai 2010.

Ce recul s'explique notamment, selon des intervenants du marché, par une étude montrant qu'Apple n'occupait que le sixième rang sur le marché des smartphones en Chine.

Depuis un record historique de 705,07 atteint au cours de la séance du 21 septembre, le titre Apple, première capitalisation boursière américaine, a plongé de 24%.

Au cours de la séance de ce vendredi, la moyenne mobile sur 50 jours de l'action Apple, à 599,52 dollars, est tombée sous celle à 200 jours (601,38 dollars), une évolution annonçant souvent une accélération de la baisse d'une valeur à court terme.

Malgré les incertitudes entourant le "mur budgétaire" qui menace la croissance américaine, le S&P n'est plus qu'à quelque 4% du plus haut de l'année de 1.474,51 points atteint en séance vers la mi-septembre.

John Boehner, chef de file des républicains à la Chambre des représentants, a pourtant déclaré que les discussions avec le président Barack Obama pour sortir de l'impasse budgétaire n'avaient rien donné cette semaine.

L'expression "mur budgétaire" ("fiscal cliff") recouvre la coïncidence, en début d'année prochaine, entre la fin des exonérations fiscales décidées sous George Bush et prolongées pour deux ans en 2010 et la mise en oeuvre de coupes automatiques dans les dépenses publiques prévues par l'accord de 2011 sur le relèvement du plafond de la dette.

Selon les estimations du Congressional Budget Office, l'organisme parlementaire bipartisan de contrôle des finances publiques, si aucun accord n'est trouvé, cette combinaison de hausses d'impôts et de baisse des dépenses estimée au total à 600 milliards de dollars pourrait faire replonger les Etats-Unis dans la récession.

L'économie américaine a créé plus d'emplois qu'attendu en novembre et le taux de chômage aux Etats-Unis est revenu à son plus bas niveau depuis près de quatre ans mais le marché du travail reste loin d'être remis de la crise. (voir

ID:nL5E8N783F )

En revanche, le sentiment du consommateur américain a fortement baissé en décembre, à son plus bas niveau depuis le mois d'août, montrent les premiers résultats de l'enquête mensuelle Thomson Reuters/Université du Michigan publiés vendredi. ID:nL5E8N79CP

L'action U.S. Airways LCC.N a terminé en hausse de 1,27% à 12,77 dollars après que des sources ont dit que la compagnie aérienne avait transmis à AMR AAMRQ.PK , maison mère, en faillite, d'American Airlines, une offre formelle de fusion qui donnerait naissance à un nouvel ensemble représentant 8,5 milliards de dollars (6,6 milliards d'euros), soit autant que Delta Air Lines DAL.N . ID:nL5E8N7BMH

(Benoit Van Overstraeten pour le service français)

 

Valeurs associées

Mes listes

valeur

dernier

var.

40.84 -0.12%
5575.71 +0.49%
44.61 -0.38%
51.8 -0.02%
5.446 -4.22%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.