Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

VusionGroup, plus forte baisse du SBF120 et du SRD à la mi-séance du mardi 30 janvier 2024-
information fournie par AOF 30/01/2024 à 12:27

(AOF) - VusionGroup (-5,31% à 139,20 euros)

L'ex-SES Imagotag subit des prises de bénéfices après quatre séances consécutives de hausse. Le titre progresse de 2,95% depuis le début de l'année.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Points clés

- Numéro 1 mondial des solutions digitales -étiquettes digitales et solutions IoT- pour le commerce physique, créé en 1992 ;

- Chiffre d’affaires de 621 Ms€ réparti entre l’Europe & Afrique-Moyen-Orient pour 53 %, dont la France pour 10 %, et le reste du monde ;

- Positionnement sur 4 grands marchés : la distribution pour 37 %, l’e-commerce pour 25 %, les produits de grande consommation pour 18 % puis la technologie (6 %) ;

- Modèle d’affaires fondé sur le partenariat avec les commerçants dans l’usage des technologies numériques

- Capital comportant des actionnaires « impliqués » : les managers et salariés pour 12 %, le hong-kongais BOE Smart Retail pour 32 %, E Ink (brevets mondiaux de la technologie e-paper) pour 5,5 %, Qualcomm (partenariat stratégique dans la connectivité IoT) pour 2 %, Thierry Gadou étant président-directeur général du conseil d’administration de 8 membres ;

- Situation financière maîtrisée, avec 193 M€ de capitaux propres face à 74 M€ de dette), donnant un effet de levier de 1,9.

Enjeux

- Stratégie « Vision-27 » :

- 2,2 Mds€ de revenus, dont : 40 % aux Etats-Unis, 45 % dans l’Iot et 30 % dans les solutions à valeur ajoutées ou VAS hors étiquettes électroniques,

- 22 % de marge opérationnelle ;

- Stratégie innovation volontariste :

- 5 % consacrés au département R&D (35 % des effectifs répartis sur 7 centres répartis entre l’Europe, l’Asie et les Etats-Unis et portefeuille de 504 brevets actifs dans 16 pays,

- enrichissement constant de la plateforme Vusion au service des entreprises ;

- 3 focus : génération de système digital d’étagère (digital shelf system), enrichissement de la plateforme Cloud IoT et solutions d’IA et vision par ordinateur ;

- Stratégie environnementale visant la neutralité carbone en 2030 via :

- programme « Positive Retail Research » d’analyse des enjeux environnementaux de la distribution,

- programme « Second Life » d’éco-conception et réparabilité,

- décarbonataion des solutions et de l’organisation logistiques du groupe,

- collaboration avec les clients pour la mesure des émissions évitées par la digitalisation ;

- Renforcement du pôle Data :

- acquisitions de MarketHub et Memory, enrichissant l’offre de gestion de précision des magasins,

- intégration de Belive.ia dans Captana : IA et analyse d’images pour l’efficacité́ opérationnelle des points de vente et chaines d’approvisionnement, l’optimisation des stocks et la réduction du gaspillage ;

- Croissance du carnet de commandes à un rythme égal à celle des revenus.

Défis

- Poursuite du partenariat avec Walmart : déploiement de la plateforme VUSION dans tous les Etats-Unis et entrée progressive, à hauteur de 10 %, du distributeur américain dans le capital de SES-Imagotag ;

- Après la réfutation, jugée positivement par les investisseurs, des accusations du fonds Gotham City Reserach proférées au début de l’été, attente de précisions sur la gouvernance et sur les liens avec BOE ;

- Extension de l’accord avec Ikea, limité à 6 pays européens ;

- Après une hausse de 33 % des revenus à fin juin, objectifs 2023 d’un chiffre d’affaires de 800 M€ et d’une « amélioration substantielle de la rentabilité » ;

- Absence de distribution de dividendes, la priorité étant donnée au financement de la croissance.

Fiche sectorielle - Electronique

Les téléviseurs de grande taille en plein boom

Si les spécialistes s'attendaient à moins d'appétence pour les téléviseurs de grande taille à la sortie de la crise sanitaire, ce n'est manifestement pas le cas. L'IFA a souligné le développement de ces équipements, avec des écrans qui peuvent atteindre jusqu'à 120 pouces. Ce segment de marché devrait voir son activité portée par les Jeux olympiques de l'été prochain. Leader depuis dix-sept ans sur le marché des téléviseurs, Samsung propose la palette technologique la plus complète. Les téléviseurs de grande taille font plutôt partie des produits standards pour le géant coréen. Quant au chinois TCL, qui a ravi à LG la seconde place du marché mondial, il mise sur l'accessibilité de ses produits, avec des prix sensiblement inférieurs à ceux pratiqués par Samsung. Le groupe a réalisé une croissance de près de 68% entre le premier semestre 2021 et 2022 sur le segment des plus de 65 pouces. Sur un an, la taille moyenne des écrans commercialisés par TCL est passée de 46,3 à 49,9 pouces. Un autre acteur chinois, Hisense, cherche également à gagner des parts de marché sur ce créneau.

Valeurs associées

132,30 EUR Euronext Paris -0,82%

Cette analyse a été élaborée par AOF et diffusée par BOURSORAMA le 30/01/2024 à 12:27:00.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.