Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

VRANKEN POMMERY soutenu par des perspectives encourageantes
information fournie par AOF30/03/2021 à 11:50

(AOF) - Vranken-Pommery Monopole gagne 2,3% à 17,8 euros, soutenu par les perspectives encourageantes dévoilées dans le sillage de résultats 2020 pénalisés par la pandémie. La maison de champagne présent également dans le vin rosé et le porto vise une croissance de son chiffre d’affaires de l’ordre de 5% en 2021 après -11,1% en 2020. Le groupe a renoué avec la croissance au premier trimestre 2021, avec une progression de plus de 15% de ses volumes de ventes de champagne.

A fin mars, les volumes de ventes de son rosé les "Sables de Camargue" ont doublé grâce aux nouveaux référencements obtenus dans la grande distribution européenne et la reprise d'activité aux Etats-Unis, et les volumes de Provence, en augmentation significative, restent dynamiques.

Vranken-Pommery Monopole dit aborder l'exercice 2021 avec confiance et détermination mais reste toutefois mesuré dans ses perspectives, en raison de la persistance de la pandémie.

Le groupe rappelle que le déploiement des campagnes vaccinales constitue en effet le préalable indispensable à la restauration d'une vie "normale" qui permettra notamment de relancer l'évènementiel, la réouverture de l' "horeca" (le secteur de l'hôtellerie, de la restauration, des cafés et des bars) et du travel retail partout dans le monde.

Certes, Vranken-Pommery Monopole ne prédit pas encore le retour fracassant des "années folles" tant espéré, mais le ciel s'éclaircit après un exercice 2020 assombri par la pandémie.

L'an dernier, son résultat net part du groupe a gagné 100 000 euros pour atteindre 200 000 euros. Le résultat opérationnel courant est ressorti à 18,6 millions d'euros, contre 24,3 millions en 2019. Le consensus le donnait à 20,5 millions.

Le chiffre d'affaires, déjà publié, est en retrait de 11,1% à 244 millions, avec un export en progression qui représente 60%.

Sur l'activité Champagne, dans un marché en baisse de -18% en volume (source CIVC), Vranken-Pommery Monopole gagne des parts de marché avec un retrait limité de 11,9%. Le groupe parvient même à augmenter ses ventes dans les pays de la couronne nord-est de l'Europe et en Australie.

La croissance des Vins Rosés de Provence et de Camargue se confirme à +11,7%. Le groupe s'impose comme un des leaders de la viticulture biologique, répondant ainsi à une demande croissante des consommateurs.

Les portos et Douro Wines ont souffert de l'absence d'activité touristique au Portugal partiellement compensée par les ventes à l'export.

Dans un contexte qui reste incertain, le groupe joue la sécurité et préserve sa liquidité. Il ne versera pas de dividende au titre de l'exercice 2020.

Oddo BHF a confirmé son opinion Sous-performance et son objectif de cours de 16 euros sur Vranken Pommery après l'annonce d'un résultat opérationnel courant 2020 inférieur aux attentes.

Le broker a cependant pointé des perspectives encourageantes malgré un contexte encore pandémique. Il a relevé sa prévision de bénéfice par action de 7%.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Des difficultés pour les acteurs du secteur

Les  entreprises de l'agroalimentaire demandent des aides pour la valorisation des stocks des invendus à travers notamment un crédit d'impôt et un plan de relance spécifique.

Même un grand groupe comme Danone remet en question sa stratégie. Pour la première fois depuis 2011 il a mis en place un plan de restructuration consistant en la réalisation d’un milliard d'euros d'économies, une rationalisation du portefeuille de produits et la suppression de 2.000 postes. Son dirigeant estime, qu’au-delà du choc de la Covid, le groupe est resté trop longtemps tourné vers une stratégie globale et non locale.

En revanche Nestlé se porte mieux. Sur les neufs premiers mois, sa croissance organique a été de 3,5 %, portée par un fort dynamisme de l'activité au troisième trimestre (+5 %) et par ses activités de café et d'alimentation pour animaux domestiques.

Valeurs associées

Euronext Paris 0.00%

Cette analyse a été élaborée par AOF et diffusée par BOURSORAMA le 30/03/2021 à 11:50:00.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.