Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Volvo pense que les réductions de coûts commencent à payer

Reuters17/07/2015 à 12:57

HAUSSE DU BÉNÉFICE TRIMESTRIEL DE VOLVO

STOCKHOLM (Reuters) - Le constructeur de poids lourds Volvo a fait état vendredi d'une progression plus forte que prévu de son bénéfice au deuxième trimestre en jugeant que sa politique de réduction des coûts était en voie d'accroître la rentabilité de l'ensemble des activités du groupe.

Engagé dans une concurrence féroce avec les allemands Daimler et Volkswagen, Volvo a relevé ses prévisions de ventes de poids lourds en Europe pour l'ensemble du secteur mais il a en revanche prédit une chute plus prononcée des ventes d'équipements de construction en Chine, marché stratégique.

Plus grosse entreprise suédoise par le chiffre d'affaires et premier employeur privé du pays, Volvo a déclaré que son bénéfice d'exploitation avait atteint 6,0 milliards de couronnes suédoises au deuxième trimestre, contre 3,3 milliards un an plus tôt. Ce résultat est supérieur à la prévision moyenne des analystes, qui l'attendaient à 5,3 milliards.

Volvo s'efforce d'accélérer la mise en oeuvre de son programme de réduction des coûts pour un montant de 10 milliards de couronnes. Ce plan a tardé à produire des effets, ce qui a coûté sa place au directeur général Olof Persson, limogé en avril. Il pourrait être remplacé par Martin Lundstedt en provenance de Scania, filiale de Volkswagen.

Un tiers seulement des économies prévues ayant été réalisées à la fin du premier trimestre, certains investisseurs tels que le fonds activiste Cevian, deuxième actionnaire par le nombre de droits de vote, accroissent leurs pressions sur la direction du groupe pour que le programme soit achevé dans les temps, c'est-à-dire avant la fin de l'année.

"Globalement, nous constatons que le programme d'efficacité que nous mettons en oeuvre se déploie conformément aux plans", a déclaré le directeur général par intérim, Jan Gurander, cité dans un communiqué du groupe.

Avec la stabilité des grands marchés de poids lourds, voire leur contraction au Brésil, la chute de la demande pour les équipements de construction en Chine représente désormais un frein important aux efforts de Volvo pour augmenter une rentabilité historiquement inférieure à celles de concurrents capables de s'adapter plus facilement aux conditions de marché, tels que Scania ou Paccar.

Volvo, qui fabrique aussi des moteurs d'autocars et de bateaux, a relevé de 10.000 unités, à 250.000, sa prévision pour le marché européen des poids lourds. Il s'attend en revanche désormais à une contraction de 45%, contre 40% précédemment, de la demande chinoise pour les équipements de construction.

Le groupe, qui vend des camions sous les marques Volvo, Mack, Renault et UD, a déclaré que les prises de commandes pour ses poids lourds avaient chuté de 6% pour le trimestre à venir alors que les analystes s'attendaient en moyenne à ce qu'elles soient stables.

(Niklas Pollard et Johannes Hellstrom; Bertrand Boucey pour le service français)

Mes listes

valeur

dernier

var.

28.485 -0.73%
CGG
2.104 -3.22%
EDF
11.59 -3.42%
4.98 -0.40%
1.98 -0.50%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.