Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

VOLKSWAGEN confirme être intéressé par EUROPCAR
information fournie par AOF24/06/2021 à 15:10

(AOF) - La fièvre de la spéculation ne retombe pas sur le dossier Europcar. Après avoir déjà progressé de 9,47% hier, le titre du loueur de véhicules prend encore 11,16% aujourd’hui à 0,4780 euro. Il faut dire que la rumeur rapportée hier par Bloomberg s’est révélée juste. Volkswagen est en effet sorti du bois ce jeudi. Le constructeur automobile allemand a confirmé envisager d’acquérir une participation majoritaire dans Europcar, et ce, dans le cadre d’un consortium.

Le groupe de Wolfsbourg confirme également avoir fait une offre non contraignante à 0,44 euro par action, qui a été rejetée par Europcar. Volkswagen ajoute qu'il n'existe aucune certitude quant à la réalisation d'une transaction et aux conditions d'une telle opération.

Mercredi soir, Europcar avait déjà indiqué avoir reçu récemment une marque d'intérêt concernant une éventuelle opération sur le capital de la société, mais disait avoir considéré que le prix proposé " ne reflétait pas la pleine valeur et le potentiel de création de valeur du groupe ".

Le groupe n'avait toutefois pas complètement fermé la porte. " Des discussions pourraient se tenir, que la société n'a pas l'intention de commenter, sauf obligation légale ", avait indiqué Europcar.

L'an dernier, des rumeurs de rachat d'Europar par Volkswagen ont déjà circulé. Rappelons que le groupe allemand avait cédé Europcar à Eurazeo en 2006 pour plus de 3 milliards d'euros.

La crise du Covid-19 a particulièrement malmené le loueur de véhicules. En 2020, Europcar a accusé une perte nette de 644,8 millions d'euros et subi une chute de 45% de son chiffre d'affaires à 1,76 milliard d'euros. En Bourse, le titre qui évoluait encore à plus de 4 euros en février 2020 vaut actuellement moins de 50 cents.

Pour survivre, le groupe a dû passer par une lourde restructuration financière, finalisée il y a quelques mois, qui a permis de convertir plus d'un milliard d'euros de dettes en capital et d'injecter 250 millions d'euros de fonds propres. Désormais, Europcar est sous le contrôle de 5 fonds anglo-saxons, dont les New-Yorkais Anchorage (propriétaire des studios MGM) et Marathon, explique Invest Securities.

Début mai, Europcar anticipait une croissance de son chiffre d'affaires sur l'ensemble de l'exercice 2021, en précisant que la consommation de trésorerie devrait être inférieure à celle de 2020. Des perspectives chiffrées pourraient être communiquées fin juillet lors de la présentation des résultats semestriels.

Valeurs associées

Euronext Paris +0.04%
XETRA +1.76%

Cette analyse a été élaborée par AOF et diffusée par BOURSORAMA le 24/06/2021 à 15:10:00.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.