Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Vivendi projette de se scinder en deux sociétés distinctes

Reuters11/09/2013 à 21:16

UN PROJET DE SCISSION DE VIVENDI À L?ÉTUDE

PARIS (Reuters) - Vivendi a annoncé mercredi étudier une scission du groupe en deux sociétés distinctes afin de finaliser son recentrage sur le secteur des médias.

Le conglomérat français, qui est plongé dans une nouvelle crise en raison de divergences sur la gouvernance opérationnelle du groupe, explique que ce projet de scission s'articulera autour d'une première société regroupant les activités médias de Vivendi (Universal Music Group, Canal Plus ainsi que la filiale brésilienne GVT) et d'une seconde entreprise centrée sur les télécoms avec sa filiale SFR.

La décision définitive de scinder Vivendi en deux entités sera prise début 2014, précise le groupe français dans un communiqué, ajoutant que cette décision sera ensuite soumise à l'assemblée générale des actionnaires.

"Le projet de scission devrait créer une valeur importante pour les actionnaires en leur donnant l'opportunité d'être investis dans deux véhicules bien différenciés évalués selon les normes propres à leur métier", souligne Vivendi.

Pour préparer ce projet, le groupe français a également annoncé la nomination de Vincent Bolloré, premier actionnaire de Vivendi avec près de 5% du capital, au poste de vice-président du conseil de surveillance.

Ces douze derniers mois, les rumeurs et spéculations autour d'une scission de Vivendi étaient devenues récurrentes en raison des difficultés rencontrées par le groupe dans le secteur de télécoms depuis l'arrivée début 2012 de Free, l'opérateur mobile d'Iliad sur le marché français de la téléphonie mobile.

Amorçant sa mue vers les médias, le français a cédé fin juillet le contrôle de sa filiale d'édition de jeux vidéo Activision Blizzard et vendu à la même période ses 53% dans Maroc Telecom.

Il a en outre conclu un accord de partage de réseaux mobiles avec Bouygues Telecom.

Dans un entretien publié sur le site du quotidien Les Echos, Vincent Bolloré précise que GVT à vocation à rester dans le groupe et qu'il n'y a pas d'autres cessions en vue désormais.

A la Bourse de Paris, avant l'annonce du projet de scission, l'action Vivendi a clôturé sur un repli de 1,12% à 16,70 euros.

Benjamin Mallet et Matthieu Protard, édité par Jean-Michel Bélot

Mes listes

valeur

dernier

var.

115.2 +0.22%
5637.51 +0.41%
16.285 +3.00%
11.865 +0.89%
0.51 -0.20%
7.066 +0.45%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.