Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Visite délicate du pape la semaine prochaine en Birmanie

Reuters23/11/2017 à 15:47
    CITE DU VATICAN, 23 novembre (Reuters) - Le pape François 
effectuera du 26 novembre au 2 décembre une visite apostolique 
en Birmanie et au Bangladesh, rendue délicate par la crise des 
Rohingyas. 
    Les Etats-Unis ont accusé les autorités birmanes d'avoir 
pratiqué une politique de "nettoyage ethnique" dans le cadre de 
la répression de l'insurrection d'un groupe armé musulman 
Rohingya fin août en Birmanie, un pays de 51 millions 
d'habitants majoritairement bouddhistes. 
    Le chef de l'Eglise catholique se rendra également au 
Bangladesh, où plus de 600.000 Rohingyas fuyant l'Etat d'Arakan 
se sont réfugiés depuis le début de la crise. 
    Ce voyage est si délicat que certains conseillers du pape 
lui ont demandé d'éviter de prononcer le mot "Rohingya", pour ne 
pas provoquer un incident diplomatique qui pourrait avoir des 
conséquences néfastes pour la petite minorité catholique de 
Birmanie, qui compte environ 700.000 fidèles. 
    Selon certaines sources au Vatican, ce voyage aurait été 
décidé un peu précipitamment après la visite au Vatican en mai 
dernier de la dirigeante civile du pays, Aung San Suu Kyi, prix 
Nobel de la paix en 1991. 
    Le souverain pontife aura des entretiens séparés avec le 
chef de l'armée birmane, le général Min Aung Hlaing, et avec Suu 
Kyi, critiquée récemment pour la crise des Rohingyas. 
    Dans une vidéo adressée au peuple birman la semaine 
dernière, le pape François a souhaité que sa visite serve "la 
réconciliation, le pardon et la paix". 
    Au Bangladesh, le pape rencontrera des réfugiés Rohingyas. 
    La Birmanie et le Bangladesh ont signé jeudi un accord 
ouvrant théoriquement la porte au rapatriement de centaines de 
milliers de réfugiés Rohingyas. 
    Le document prévoit que le retour de ces réfugiés devra 
débuter dans un délai de deux mois.  
    Les organisations de défense des droits de l'homme et 
plusieurs pays occidentaux ont accusé l'armée birmane de se 
livrer à des exactions de grande ampleur. 
    Mercredi, les Etats-Unis ont accusé la Birmanie de se livrer 
à un "nettoyage ethnique", faisant écho à des déclarations de 
responsables des Nations unies au début de la crise humanitaire 
qui a vu quelque 620.000 Rohingyas fuir au Bangladesh depuis le 
25 août. 
    Le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson a aussi menacé 
les généraux birmans de sanctions ciblées. 
    Si la junte militaire qui a dirigé la Birmanie pendant des 
décennies a laissé formellement le pouvoir à un gouvernement 
civil dirigé par la prix Nobel de la paix Aung San Suu Kyi l'an 
dernier, beaucoup craignent que l'armée ne cherche à empêcher le 
retour des Rohingyas.  
 
 (Philip Pullella avec Antoni Slodkowski et Yi-Mou Lee; Guy 
Kerivel pour le service français) 
 

Mes listes

valeur

dernier

var.

25.155 -2.08%
5398.32 -0.35%
73.02 +0.55%
73.24 -1.19%
1.074 +0.19%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.