Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Visco (BCE) prône des achats de dette souveraine pour contrer la déflation

Reuters11/01/2015 à 15:47

BERLIN, 11 janvier (Reuters) - Le risque de déflation dans la zone euro ne doit pas être sous-estimé et le meilleur moyen pour la Banque centrale européenne d'y remédier est d'acheter des obligations souveraines, déclare le gouverneur de la Banque d'Italie, Ignazio Visco, dans un entretien publié dimanche par la presse allemande. La BCE envisage de faire tourner la planche à billets pour acheter de la dette souveraine - autrement dit un assouplissement quantitatif - pour éloigner la menace d'une déflation dans la zone euro. "Je peux seulement mettre en garde contre le fait de sous-estimer le risque macro-économique", a déclaré Ignazio Visco, membre du conseil des gouverneurs de la BCE, au journal Die Welt. "Si les chiffres de l'inflation restent trop bas pendant trop longtemps alors qu'il n'y a presque pas de croissance, on risque d'être aspirés dans une spirale baissière qui ira en s'intensifiant - c'est ce qu'on appelle la déflation." L'inflation en zone euro est passée en territoire négatif en décembre pour la première fois depuis 2009, à -0,2%, principalement sous l'influence de la baisse des prix de l'énergie, selon l'estimation rapide publiée mercredi par Eurostat. ID:nL6N0UM264 "Le pétrole pas cher aide l'économie, sans aucun doute. Mais d'un autre côté il contribue à faire baisser les prix, et c'est un problème quand le taux d'inflation est déjà proche de zéro", observe Ignazio Visco en pointant le risque d'une nouvelle baisse des anticipations d'inflation. "Dans cette situation, le moyen le plus efficace consiste à acheter des obligations souveraines", poursuit-il. "Nous discutons de différentes options au conseil des gouverneurs de la BCE, et aussi de l'achat d'autres types de dette comme les obligations d'entreprises. Mais ce marché-là n'est pas très important." Des sources proches des débats ont dit à Reuters que la BCE envisageait une approche hybride une approche en deux phases qui associerait des achats de dettes souveraines avec partage des risques par l'ensemble de la zone euro couplés à des achats par les banques centrales nationales dont chacune assumerait le risque associé. ID:nL6N0UO1T1 La prochaine réunion monétaire aura lieu le 22 janvier. (Michael Nienaber, Véronique Tison pour le service français)

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.