1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Virgin : un inconnu rachète le fichier des clients pour... 122 euros
Le Parisien03/07/2013 à 00:44

Virgin : un inconnu rachète le fichier des clients pour... 122 euros

En liquidation judiciaire depuis le 17 juin, Virgin vend tout, même son fichier clients. C'est ainsi qu'un entrepreneur toulousain de 39 ans, David Daddi, a acquis aux enchères cette base de données avec près de 1,6 million de noms, pour la modique somme de 122,50 ?. Alors que ce fichier aurait pu servir à des concurrents de Virgin car il révèle le goût des clients, ce qu'ils achètent et à quelle fréquence, le but de David Daddi est tout autre : relancer les magasins de l'enseigne culturelle à l'aide des clients.

C'est en surfant sur Internet pour suivre le devenir de Virgin et des quelque 960 salariés que l'entrepreneur toulousain tombe sur le site «liquidationsenchere.com» proposant à la vente le fichier comptant 1,6 million de noms de clients - dont 1,2 million dotés d'adresses emails valides. «Je pense que les gens n'y ont pas cru : on était deux ou trois. Je me suis engagé à aller jusqu'à 500 ? : ça s'est arrêté à 122,50 ?», raconte David Daddi.

«Le but est d'envoyer un mail aux clients pour leur proposer de faire un don»

«En 48 heures, les enchères étaient terminées», dit le jeune entrepreneur, qui s'avoue surpris «et un peu dépassé» par ce succès inopiné, et explique sa démarche : «Le but est d'envoyer un mail aux clients pour leur proposer de faire un don ou de devenir actionnaire pour reprendre les magasins, ou pour aider les salariés qui ont manifesté le désir de le faire».

Dans cette optique, il a créé une plateforme en ligne appelée «reestartup.com» dont il a déposé le nom «en urgence» lundi. Cette plateforme est dédiée au «crowdfunding», forme de financement populaire et participative qui a déjà fait ses preuves dans la musique ou le cinéma. Au-delà de Virgin, David Daddi qui a été lui-même obligé de mettre plusieurs projets en sommeil faute de soutien des investisseurs, espère bien pouvoir relancer d'autres entreprises grâce à ce ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • gstorti
    03 juillet00:36

    "Suite, et pour le remboursement, la je vous souhaite bon courage, provenant d'une société de droit étranger, allé chercher le recour... Bon courage mais il a pas énorme son fichier..., même si dans cette exemple les frais sont faible, ils peuvent être très élevé, pour un bien immobilier 6%ht..."

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer