Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

VIRBAC vise une croissance interne située entre 3% et 5% en 2021
AOF19/01/2021 à 18:16

(AOF) - Le chiffre d'affaires de Virbac ressort à 934,2 millions d'euros sur l'ensemble de l'année 2020, contre 938,3 millions sur la même période en 2019, soit une hausse de 1,8% hors Sentinel, la marque ayant été cédée en juillet dernier. Il a reculé de 0,4% à taux de change et périmètre réels. Le spécialiste de la santé animale ajoute que l'Europe et la zone Asie-Pacifique ont tiré la croissance annuelle, avec une progression respective de 5,8% et 2,7%, bien que le Royaume-Uni ait été plus affecté par la crise sanitaire.

L'activité animaux de compagnie a crû de 0,4% (+5,5% hors Sentinel), essentiellement tirée par la croissance à deux chiffres des gammes petfood, spécialités, dermatologie et hygiène qui compensent la baisse des gammes vaccins, antibiotiques et dentaire.

Virbac anticipe, en 2021, une croissance du chiffre d'affaires à taux de change et périmètre constants comprise entre 3% et 5% (soit entre 0% et 2% à taux constants et périmètre réel), ainsi qu'un ratio de "résultat opérationnel courant avant amortissement des actifs issus d'acquisitions" sur "chiffre d'affaires" qui devrait se situer entre 10% et 12% à taux de change constants. Ce dernier est attendu autour de 14% en 2020.

La cession de Sentinel pour un montant de 410 millions de dollars génère une situation de trésorerie nette positive, mais devrait se traduire par une diminution d'environ 55 millions de dollars du chiffre d'affaires et d'environ 3 points du ratio d'Ebita sur chiffre d'affaires sur une base pro forma en année pleine

Enfin, son niveau de Capex pourrait avoisiner 60 millions euros par an sur les deux prochains exercices.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Points clés à retenir sur Virbac

- Septième mondial de la santé animale avec 7 % du marché;

- Chiffre d'affaires de 938 M€, tiré des produits pour animaux domestiques (57 %) et animaux de production (42 % des revenus) ;

- Présence internationale, l'Europe ne pesant que 42 % des revenus, devant les pays émergents (33 %), notamment le Chili et la Chine et l'Amérique du nord (13 %) ;

- Modèle d'affaires alliant bien-être des animaux de compagnie et services aux vétérinaires et fondé sur le positionnement fort du portefeuille de vaccins et sur le gain de parts de marché;

- Capital contrôlé par la famille fondatrice Dick (49,7 % des titres et 63,3 % des droits de vote), Sébastien Huron étant président du directoire et Marie-Hélène Dick-Madelpuech président du conseil de surveillance de 6 membres ;

- Doublement de l'autofinancement libre à 61 M€ et désendettement en 2019, favorisé par le non-versement de dividende au titre de 2018 et le contrôle du besoin en fonds de roulement et des investissements. 

Enjeux

- Stratégie « Think very big » pour 2022: plan de croissance en Chine (partenariats, R&D locale...), revue compétitive des principaux sites de production en France et aux Etats-Unis, lancement de produits (104 M€ attendus entre 2020 et 2022) et programmes d'extension géographique (vaccin PCV2d, nourriture pour animaux de compagnie...), devant aboutir à une marge opérationnelle de 15 % contre 10 %;

- Croissance structurelle du marché de la santé animale, de 35 Mds€ (dynamisme du marché des animaux de production et des animaux de compagnie, augmentation de la médicalisation dans les pays développés et dans les émergents avec une croissance du pouvoir d'achat).

Innovation

- Stratégie d'innovation organisée par filière spécialisée (animaux de compagnie, ruminants, aquaculture, porcs) à l'origine de solutions pionnières et simples d'utilisation (du collier insecticide pour chiens en 1970 à l'analyseur enclinique vétérinaire);

- R&D menée par 8 centres implantés sur 5 continents et orientée vers la recherche appliquée et le développement des médicaments et vaccins;           

- Open innovation fondée sur les partenariats - universités, laboratoires de recherche publics, sociétés de biotechnologie et, pour le business development avec d'autres entreprises;

- Montée en puissance de l'e-commerce.

Environnement

- Stratégie environnementale visant à limiter le recours aux essais thérapeutiques sur animaux. 

A suivre

- Encore un manque de taille critique face aux grands du secteur et positionnement encore insuffisant sur le segment des « animaux de production » ;

- Incertitudes à l'égard des impacts de la pandémie sur la poursuite de la reprise industrielle sur le site américain de Saint-Louis ;

- Efficacité des plans de continuité de l'activité, retombées des discussions avec l'Agence nationale du médicament vétérinaire pour fournir des produits anti-inflammatoires et anesthésiques aux services hospitaliers et résultats des demandes de participation aux tests diagnostics et aux moyens matériels de type PCR ;

- Objectif 2020 d'une croissance de 4 à 6 % du chiffre d'affaires, d'une légère progression de la marge opérationnelle et d'un désendettement de l'ordre de 60 M€.

D'excellentes perspectives pour le secteur

Selon Moody's le chiffre d'affaires du secteur devrait progresser de 4 à 6 % en 2021, contre 2 à 4 % prévus initialement.

Les cinq premiers fabricants de vaccins (Pfizer-BioNTech, Moderna, AstraZeneca, Novavax et Johnson & Johnson) devraient fortement bénéficier de cette croissance, même si des incertitudes existent sur les capacités de production. Les fabricants de traitements (Gilead, Eli Lilly et Regeneron notamment) ne devraient pas être en reste.

A côté des opportunités existent également des menaces au rang desquelles figurent les baisses de prix potentielles, en particulier aux États-Unis, premier marché mondial. La montée en puissance des biosimilaires (génériques des médicaments biologiques) devrait également contribuer à tirer les prix vers le bas.

Valeurs associées

Euronext Paris +1.98%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer