Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

CAC 40

5 438.55Pts
+0.48% 
Ouverture théorique 5389.21

FR0003500008 PX1

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    5 404.72

  • clôture veille

    5 412.83

  • + haut

    5 440.84

  • + bas

    5 392.58

  • +haut 12 derniers mois

    5 567.03

  • +bas 12 derniers mois

    4 995.07

  • volume

    3 245

  • dernier échange

    23.04.18 / 18:05:01

  • + Alerte

  • + Liste

    Ajouter CAC 40 à mes listes

    Fermer

Vincent Verheyde (Finance SA) : « Je commence à réinvestir sur certaines valeurs cycliques »

Boursorama13/03/2009 à 07:00
Au regard de certains indicateurs avancés, des valeurs cycliques commencent à redevenir attractives selon Vincent Verheyde, gérant chez Finance SA.

Vous avez en charge la gestion de trois fonds : Finance Réaction (actions France), Finance Europe (actions zone euro) et Finance X.O (mixte international flexible). Selon quels principes de gestion ?

Vincent Verheyde : Après une année 2008 catastrophique, les sociétés de gestion et les clients finaux ne peuvent pas se permettre d'affronter une année 2009 du même acabit. Il se trouve qu'une moindre volatilité et la préservation des actifs dans la mesure des contraintes d'investissements sont un peu la marque de fabrique de Finance SA ! Depuis le début de l'année, nos fonds surperforment le marché de 10% à 15%, ce qui justifie pleinement l'adaptation de notre méthodologie de gestion. La sous performance de Finance Réaction en 2008 (-53%) trouve son origine dans une allocation d'actifs trop agressive par rapport au contexte et pour l'autre moitié en raison du décès d'Olivier Machou (dont je salue la mémoire) intervenu début septembre et qui a provoqué des retraits massifs sur le fonds pendant la débacle du mois d'octobre. J'ai donc entrepris un rééquilibrage du portefeuille passant notamment par un désinvestissement contrôlé sur les small&mid caps (à 1/3 du portefeuille) mais ce n'est pas une classe d'actifs à délaisser pour autant.

Croyez-vous aujourd'hui opportun d'investir sur ce segment peu liquide dans une période de deleveraging particulièrement sévère et sans visibilité sur l'avenir ?

V.V : Il faut cesser de toujours stigmatiser les small&midcaps ! Il y a encore des métiers de niche que l'on ne trouve que sur les valeurs moyennes et qui permettent de s'affranchir de la morosité ambiante. On peut citer notamment des pépites comme Meetic, comme 1000Mercis, Heurtey Petrochem, Vilmorin ou Sword .

Gardez-vous une partie cash importante dans vos portefeuilles ?

V.V : En janvier, nous étions investis à 100%. A la mi-février, nous n'étions plus qu'investis à 75% et aujourd'hui nous sommes revenus à 100%. Nous restons extrêmement réactifs sur ce point comme sur notre allocation d'actifs. Nous avions 4% de sociétés financières dans nos portefeuilles au début de l'année, nous sommes passés à zéro suite au rebond du marché et nous sommes actuellement autour de 4,5%.

Comment sélectionnez-vous vos valeurs et lesquelles attirent votre attention en ce moment ?

V.V : Outre des analyses « top down » et « bottom-up » classiques, je regarde les points techniques qui justifient des points d'entrée et de sortie. Un exemple d'opérations réalisées ces derniers mois sur Alstom : je suis entré à 34 euros avant de sortir 1/3 de la position à 45 euros. Je suis revenu à 37 euros et j'ai tout revendu à 43. Je suis enfin revenu en dessous de 35 euros il y a deux semaines. Nous regardons bien entendu les valeurs offrant de la visibilité en terme de chiffre d'affaires mais surtout au niveau des marges. Si l'action Michelin est très pénalisée, il ne faut perdre de vue le fait que le manufacturier devrait dégager en 2009 un free cash flow positif. Nous privilégions les sociétés ayant un bilan assez sain qui permet de générer assez de flux pour rembourser ses dettes sans faire appel au marché.

Dans le match valeurs cycliques contre valeurs défensives, où va votre préférence ?

V.V : Pour la première fois depuis le début de l'année, j'ai commencé à réinvestir la semaine dernière sur les valeurs cycliques. Les dirigeants d'Air Liquide ont clairement laissé entendre qu'ils observaient une inflexion positive depuis fin janvier sur la Chine et les Etats-Unis. Or, je préfère privilégier ce type d'indicateurs avancés plutôt que les indicateurs macroéconomiques. Je suis donc revenu sur Air Liquide mais aussi sur Arcelor, Bureau Veritas et Saint Gobain. Ce dernier bénéficie d'un véritable savoir-faire en matière d'économies d'énergie (nous avons réinvesti via le placement des bons de souscription Wendel). Mais n'oublions pas non plus les grandes valeurs défensives bénéficiant d'une réelle visibilité qu'il faut continuer à détenir : Sanofi, Total, France Télécom ou Vivendi. Rares sont les dirigeants comme Jean-Bernard Lévy, le président de Vivendi, qui peuvent s'engager sur une hausse de leurs marges en 2009.

Propos recueillis par Julien Gautier

Valeurs associées

+0.48%

Mes listes

valeur

dernier

var.

105 +0.29%
8.45 +1.88%
25.45 +18.65%
106.09 -0.05%
5.23 +0.58%
89.8 -0.66%
11.25 +1.81%
0.675 -2.88%
94.39 +0.29%
76.08 +0.96%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.