1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Vers une taxation des entreprises sur l'excédent net d'exploitation ?
Reuters02/10/2013 à 21:02

PARIS (Reuters) - La nouvelle taxe sur les entreprises introduite par le gouvernement dans le projet de loi de finances 2014 (PLF) sera finalement assise sur l'excédent net d'exploitation afin de ne pas pénaliser l'investissement, écrit mercredi le quotidien Les Echos sur son site internet.

Son taux serait supérieur de "quelques dixièmes de point" à celui de 1% de la taxe sur l'excédent brut d'exploitation (EBE) prévue dans le PLF dévoilé la semaine passée pour en préserver le rendement de 2,5 milliards d'euros escompté.

Le ministre du Budget, Bernard Cazeneuve, a déclaré mardi que le gouvernement était prêt à des "ajustements techniques" sur cette taxe afin préserver l'investissement des entreprises dans la mesure où l'EBE ne tient pas compte de leur amortissement.

Le ministère du Budget n'a pas voulu confirmer mercredi que la piste de l'excédent net d'exploitation était aujourd'hui privilégiée comme assise de la nouvelle taxe mais reconnu que "si l'assiette était modifiée pour prendre en compte l'excédent net d'exploitation, le taux serait légèrement supérieur à 1%".

Interrogé auparavant sur les ajustements techniques envisagés, le ministre des Finances, Pierre Moscovici, s'est refusé à tout commentaire, indiquant seulement que la question serait évoquée lors d'une réunion prévue jeudi à Bercy avec le président du Medef, Pierre Gattaz, en présence de Bernard Cazeneuve.

Jean-Baptiste Vey, édité par Yann Le Guernigou

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M5540341
    02 octobre18:11

    Avec ça les entreprises innovantes et qui investissent sont bien loties...Et ils s'étonnent (cette bande d'incapables) de voir de plus en plus de jeunes partir à l'étranger pour concrétiser leurs projets...Vive la Grèce, bientôt elle sera devant nous.Taxer, taxer et encore taxer, allez-y, bientôt il ne restera que les assistés à taxer....

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

4970.48 +1.01%
15.13 +3.40%
65.45 +3.53%
2.368 +3.86%
8.852 +3.46%

Les Risques en Bourse

Fermer