Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Vers une amélioration des relations commerciales USA-Russie

Reuters08/09/2012 à 17:32

AMÉLIORATION EN VUE DES RELATIONS COMMERCIALES ENTRE LES ÉTATS-UNIS ET LA RUSSIE

par Andrew Quinn et Gleb Bryanski

VLADIVOSTOK, Russie (Reuters) - Le Congrès américain pourrait prendre des initiatives dès ce mois-ci pour normaliser les relations commerciales entre Washington et Moscou, a annoncé samedi à Vladivostok (Russie) la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton.

Lors de discussions avant l'ouverture du sommet de l'Apec, le Forum de coopération économique Asie-Pacifique, les responsables russes ont cependant souligné les profondes divergences qui persistent entre la Russie et les Etats-Unis sur les dossiers iranien et syrien, désaccords qui pourraient retarder cette normalisation.

Les parlementaires américains, a précisé Hillary Clinton, pourraient abroger dans les semaines qui viennent l'amendement Jackson-Vanik, qui remonte à 1974, du temps de l'Union soviétique.

Ce texte de loi interdit d'accorder le statut de nation la plus favorisée (NPF) en matière commerciale et d'octroyer des crédits d'Etat et des garanties de crédits aux pays violant ou limitant le droit de leurs citoyens à l'émigration.

A l'époque, Washington voulait inciter l'URSS à laisser émigrer les Juifs soviétiques qui le désiraient et faisait dépendre de cette liberté d'émigration le commerce extérieur soviétique avec les Etats-Unis.

"Pour nous assurer que nos sociétés puissent être présentes ici en Russie, nous travaillons étroitement avec le Congrès en vue de mettre fin à l'application de l'amendement Jackson-Vanik à la Russie et d'instaurer des relations commerciales normales et permanentes avec ce pays", a dit Hillary Clinton à des hommes d'affaires réunis pour le sommet de l'Apec à Vladivostok, grand port de l'Extrême-Orient russe.

"Nous espérons que le Congrès agira dès ce mois-ci sur cet important dossier."

DROITS DE L'HOMME

Après 19 ans d'attente, la Russie est entrée le mois dernier dans l'Organisation mondiale du Commerce (OMC), avec l'appui des Etats-Unis.

Mais la question des droits de l'homme en Russie ainsi que les désaccords diplomatiques sur l'Iran et la Syrie continuent de faire débat au Etats-Unis et pourraient influer sur le calendrier d'abrogation de l'amendement Jackson-Vanik par le Congrès.

Le candidat républicain à l'élection présidentielle, Mitt Romney, qui présente Moscou comme "l'ennemi géopolitique numéro un" des Etats-Unis, n'est d'accord pour normaliser les relations commerciales qu'en échange d'une amélioration de la situation des droits de l'homme en Russie.

Selon des sources américaines, ce dossier des droits de l'homme a été abordé par Hillary Clinton lors d'un entretien d'une heure avec le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov - ce que ce dernier a démenti.

"Nous n'avons pas discuté de cette question parce que la partie américaine sait très bien que toute tentative de remplacer une législation anti-soviétique par une législation anti-russe est inacceptable. Les Américains savent bien que cela porterait gravement préjudice à nos relations", a dit le chef de la diplomatie russe.

A propos de politique étrangère, il a souligné les désaccords persistants entre Moscou et Washington sur le nucléaire iranien et la crise syrienne.

"Nos partenaires américains privilégient toujours plus les menaces, les pressions et les sanctions contre la Syrie et l'Iran. Nous ne sommes pas d'accord", a-t-il dit.

Guy Kerivel pour le service français


Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.