Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Verallia dissocie les fonctions de Président et de directeur général
information fournie par AOF07/12/2021 à 09:00

(AOF) - Verallia est la dernière société française en date à dissocier les fonctions de Président et de directeur général. Le Conseil d'administration a pris acte du souhait de Michel Giannuzzi de faire évoluer ses responsabilités au sein du groupe l’an prochain après environ cinq années à la tête de Verallia en qualité de PDG.

Suivant les recommandations du Comité des nominations et des rémunérations, le Conseil a décidé en conséquence d'une nouvelle gouvernance et de la nomination d'un futur Directeur général " après avoir mené un processus rigoureux de sélection et d'audition de plusieurs candidates et candidats internes et externes ".

Le Conseil a ainsi décidé de dissocier les fonctions de Président du Conseil d'Administration et de Directeur général avec effet à l'issue de l'Assemblée générale des actionnaires du 11 mai 2022. Michel Giannuzzi demeurera Président du Conseil d'administration et Patrice Lucas sera désigné Directeur général.

Ce dernier rejoindra Verallia à compter du 1er février 2022 en qualité de Directeur général délégué, après une carrière de 30 ans dans le secteur automobile. Âgé 55 ans et  diplômé de l'Université de Technologie de Compiègne (UTC) et de l'ENSAM Paris, il était auparavant Deputy Chief Engineering Officer du groupe Stellantis.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Points clés

- Troisième mondial et premier européen de l’emballage en verre pour boissons et produits alimentaires, créé en 1827 ;

- Chiffre d’affaires de 2,5 Mds réalisé à 69 % en Europe du sud et de l’ouest, 22 % en Europe du nord et de l’est et à 9 % en Amérique latine (2 ème producteur) ;

- Portefeuille équilibré de clients finaux : 33 % pour les vins tranquilles, 17 % pour les produits alimentaires, 13 % pour les bières, autant pour les spiritueux, 12 % pour les vins pétillants et autant pour les boissons non alcoolisées ;

- Modèle d’affaires « Glo-Cal » alliant force du réseau international et relation de proximité avec les clients ;

- Capital contrôlé par le brésilien avec 26,55 % du capital et 25,56 % des droits de vote, devant le fonds Horizon (13,34 % et 15,75 %), BpiFrance (7,51 % et 8,4 %), le brésilien BWSA et les salariés (3,54 % et 3,41  %), Michel Giannuzzi étant président-directeur général du conseil d’administration de 12 membres ;

- Bilan solide, avec un effet de levier de la dette, de 1,2 Md€, ramené à 1,8 à fin septembre.

Enjeux

- Stratégie 2022-24 aux objectifs relevés : croissance annuelle des ventes de 4 à 6 % et investissements à 10 % des revenus / pour 2024 : marge opérationnelle de 28 à 30 %, et bénéfice par action autour de 3 € / croissance des résultats et des dividendes supérieure à 10 % par an et rachats d’actions ;

- Stratégie d’innovation menée par 13 centres de R&D (39 brevets): co-construction des produits avec les clients, assortie d’applications digitales /  « Selective line » pour les produits hauts de gamme / optimisation des échanges thermiques dans les fours / sécurisation des systèmes d’information ;

- Stratégie environnementale visant la neutralité carbone en 2050 via avec 3 objectifs : pour 2025, maximisation de l’intégration du calcin dans ses processus de production à 59 % contre 49 % aujourd’hui afin de renforcer la dimension circulaire des emballages en verre et taux de collecte de 83 % contre 76 % en Europe, avec lancement en France d’un projet pilote de réutilisation viable des bouteilles et pots en verre / pour 2025, baisse de 3 % du poids des bouteilles / pour 2030, réduction de 46 % (vs 2019) des émissions de CO2 via, notamment, 220 M€      d’investissements et plantation de 100 000 arbres par an / lancement en mai du 1 er emprunt « durable » ;

- Capacité à résister à l’inflation des coûts énergétiques (16 % des coûts) par une gestion stricte des coûts et des relèvements des prix de vente, notamment en Amérique latine.

Défis

- A fin septembre 2021, hausse de 3,4 % des ventes et de 11,2 % du bénéfice d’exploitation ;

- Objectifs 2021, confirmés malgré les tensions inflationnistes, d’un chiffre d’affaires d’environ 2,6 Mds€ et d’un résultat d’exploitation d’environ 765 M$.

Valeurs associées

Euronext Paris -0.40%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.