Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

VEOLIA reste inflexible face à SUEZ
AOF07/04/2021 à 17:20

(AOF) - Le champion français de l'eau et des déchets affiche un flegme britannique face aux manœuvres de Suez pour torpiller son offensive. Hier matin, Suez confirmait son intention de vendre ses activités australiennes, qui plaisent tant à Veolia, à moins que ce dernier n'accepte sa propre proposition. Ce matin, le numéro un mondial du secteur a répondu, comme d'habitude point par point, aux contradictions inhérentes de cette transaction.

Veolia rappelle que ces actifs ont été pourtant clairement identifiés comme stratégiques dès l'annonce de son projet industriel et dans l'offre déposée à l'AMF le 8 février dernier.

Le groupe d'Antoine Frérot fait surtout remarquer que cette nouvelle cession, qui réduirait mécaniquement le périmètre des activités destinées à le rejoindre, est manifestement incompatible avec l'objectif prétendument recherché par Suez de mieux valoriser l'entreprise et de parvenir rapidement à un accord.

Selon Veolia, elle constitue un obstacle supplémentaire pour la réalisation de sa propre offre, aggravant de fait un mécanisme de défense pourtant jugé contraire aux règles et principes directeurs applicables aux offres publiques par l'AMF.

Pour le groupe, elle participe de la même stratégie, visant d'une part à faire croire à l'existence d'alternatives crédibles, sur la base d'accords soumis à tant de conditions qu'ils en deviennent artificiels, et d'autre part de permettre à Suez d'imposer à Veolia les termes de son offre publique.

D'après Veolia, cette opération de cession se fait par ailleurs à des conditions contraires à l'intérêt social de Suez, qui se prive d'un actif rentable dans une région attractive, et aux intérêts de ses actionnaires, la cession ne pouvant qu'impacter négativement l'offre de Veolia.

Pour ce dernier, cette vente, dont la réversibilité est surprenante et irrégulière, puisque il devrait, pour ce faire, rentrer dans le cadre fixé par le conseil d'administration de Suez le 21 mars 2021, et qui a été dénoncé par l'AMF, contient une seule disposition certaine, à savoir le transfert à Cleanaway d'un certain nombre d'actifs significatifs et très rentables, sans la moindre mise en concurrence, et à un prix bradé de 501 millions de dollars australiens (6,8 fois l'Ebitda normalisé publié par Cleanaway).

Dans ce cadre, Veolia continue à mettre en œuvre tous les moyens de droit pour empêcher la cession de ces actifs stratégiques et pour, le cas échéant, les faire annuler. Elle se réserve par ailleurs le droit de demander une expertise de gestion sur cet accord anormalement avantageux pour un opérateur étranger concurrent de Suez et de Veolia.

Malgré le jusqu'au-boutisme de la direction de Suez, qui continue à recourir à des procédés qui n'ont ni sens industriel, ni sens financier, et ce en dépit du rappel à l'ordre de l'AMF et de la main tendue par Veolia, le groupe continue à proposer à Suez de discuter sereinement de son projet, et dans cet objectif de cesser son propre démantèlement et de désactiver la fondation néerlandaise.

Valeurs associées

Euronext Paris -0.15%
Euronext Paris -0.41%

Cette analyse a été élaborée par AOF et diffusée par BOURSORAMA le 07/04/2021 à 17:20:00.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Vous avez accepté la pose de traceurs

Fermer

Vous avez refusé la pose de traceurs

Fermer