Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Ventes à découvert à nouveau interdites en Espagne et Italie

Reuters23/07/2012 à 21:38

par Tracy Rucinski et Stephen Jewkes

MADRID/MILAN (Reuters) - L'Espagne et l'Italie ont de nouveau limité lundi les ventes à découvert pour tenter de décourager la spéculation à la baisse au moment où la crainte de voir l'Espagne contrainte de faire appel à une aide financière extérieure attise les tensions sur les marchés.

Ces décisions ont eu pour effet immédiat d'accentuer la baisse des marchés boursiers mais ce repli s'est atténué en fin de séance.

La Bourse de Madrid, après avoir perdu jusqu'à plus de 5%, cédait 1,1% en clôture et celle de Milan 2,76%.

Quant au secteur bancaire italien, il n'abandonnait plus que 0,59% en fin de journée alors qu'il perdait 4,3% à 12h00 GMT. Les banques espagnoles, elles, affichaient même un gain de 1,2% en clôture.

"Les marchés de titres européens traversent une période de volatilité extrême qui pourrait se traduire par un fonctionnement désordonné et affecter l'évolution normale des activités financières", a déclaré dans un communiqué la CNMV, le gendarme des marchés espagnols, pour justifier l'interdiction.

Des professionnels expliquent cependant que cette interdiction elle-même est de nature à nourrir la nervosité des investisseurs.

"Chaque fois qu'ils interdisent les ventes à découvert, ça exacerbe le problème parce que les gens fuient les actifs à risque", a commenté Justin Haque, trader d'Hobart Capital Markets.

Pour un courtier en produits dérivés à Londres, qui a requis l'anonymat, l'interdiction "implique que les régulateurs veulent protéger leurs valeurs, et particulièrement les valeurs bancaires, et du coup on va spéculer sur le fait qu'ils observent des choses ou qu'ils disposent d'informations dont le marché ne dispose pas".

TROIS MOIS EN ESPAGNE, CINQ JOURS EN ITALIE

En Espagne, l'interdiction annoncée lundi, qui sera valable trois mois, concerne l'ensemble des valeurs cotées et des indices, a précisé la CNMV.

Peu auparavant, la Consob italienne avait annoncé l'interdiction jusqu'à vendredi inclus des ventes à découvert sur les seules valeurs bancaires et d'assurance.

En France, l'Autorité des marchés financiers (AMF), interrogée sur ce sujet, a répondu que "la situation des marchés, à ce stade, ne semble pas justifier une telle décision" d'interdiction des ventes à découvert.

La vente à découvert est régulièrement utilisée par des fonds d'investissement ou d'autres investisseurs pour parier à la baisse sur un titre. Elle consiste schématiquement à emprunter un actif pour le vendre et à le racheter ultérieurement à un prix supposé inférieur, pour encaisser la différence.

La vente à découvert "à nu", qui permet d'effectuer ce type d'opérations sans même avoir à emprunter les titres, est totalement interdite en Espagne et en Italie.

Alors que les ministres des Finances de la zone euro ont validé vendredi un plan d'aide au secteur bancaire espagnol susceptible d'atteindre 100 milliards d'euros, les investisseurs craignent désormais de voir l'Etat espagnol lui-même contraint de faire appel à un soutien financier international, notamment en raison des difficultés des régions.

L'Autorité européenne des titres et des marchés (ESMA), le gendarme des marchés européens, disposera à partir de novembre de pouvoirs de coordination pour imposer des restrictions plus larges aux ventes à découvert afin d'éviter des distorsions d'un pays à l'autre.

De nombreuses valeurs cotées peuvent être échangées sur plusieurs plates-formes, ce qui permet de contourner d'éventuelles interdictions.

Lundi, l'ESMA a dit être informée de la décision de l'Italie, sans plus de commentaire.

Avec Blaise Robinson à Paris, Natalie Huet pour le service français, édité par Dominique Rodriguez


Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.