Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Vente de SFR : en colère, Martin Bouygues dénonce un appel d'offres «tordu»

Le Parisien12/04/2014 à 11:23

Vente de SFR : en colère, Martin Bouygues dénonce un appel d'offres «tordu»

Le langage est fleuri et le coup de gueule tonitruant. Dans une interview parue samedi dans le Figaro, Martin Bouygues, le PDG du groupe qui porte son nom, dénonce les méthodes des dirigeants de Vivendi, la maison-mère, qui l'avaient  incité à se lancer dans le rachat de leur filiale SFR avant de l'écarter au profit de Numéricable. Très remonté, le patron du géant français du BTP, qui n'avait pas hésité à mettre 15,5 milliards d'euros sur la table, tire à boulet rouge sur Jean-René Fourtou, le président de Vivendi.

«Des appels d'offres compliqués, tordus, bizarres, j'en ai vu beaucoup. Mais je n'imaginais pas de telles pratiques dans un tel dossier? à Paris de surcroî t!, lance Martin Bouygues. Avant de poursuivre :  «Jean-René Fourtou qui m'a convaincu en janvier de m'intéresser à la vente de SFR, en m'assurant de la pertinence et de la faisabilité de l'opération. Pour des raisons qui me sont inconnues, il a totalement changé d'attitude un peu avant le dépôt de notre première offre.»

«Je n'accuse pas, j'évoque»

Le patron de Bouygues, décidément très en verve, continue de régler ses comptes en ces termes : «ce futurs partenaires, nous sommes devenus soudainement des gêneurs. Tout a été fait pour ne pas permettre à Bouygues de présenter ses offres et ses arguments au Conseil de surveillance. Les anomalies se sont multipliées. (...) Pour paraphraser Michel Audiard,?je n'accuse pas? j'évoque. Et je vous laisse juges»

Martin Bouygues écarte l'argument d'un opérateur trop puissant qui serait né de la fusion avec SFR. « Le risque d'un veto par l'Autorité de la concurrence n'existait pas et vous savez que celle-ci n'a jamais interdit une opération de concentration. Il fallait bien un prétexte pour nous éliminer, il est facile d'instrumentaliser une autorité qui bien sûr ne peut se prononcer officiellement qu'une fois saisie». Il s'en prend aussi à l'arrivée d'un quatrième ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

10 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • A4DF14
    13 avril17:54

    et c'est un pro des appels d'offre tordus qui vous parle. les autoroutes, les partenariats gagnant perdant pour le contribuable, Bouygues connait par cœur et là il s'est fait avoir comme un minou. Pas drôle du tout. Mais il a un nouvel ami Niel avec qui il va pouvoir se refaire. Allez Bientôt la droite la plus bête du monde va peut être revenir au pouvoir grâce à tous les électeurs "déçus" du Hollandisme et des verts. Et là retour à la case bonheur pour les affaires

    Signaler un abus

  • gl060670
    13 avril08:23

    On vient vous chercher et après on vous ignore, je comprends la rancœur de BOUYGUES. Maintenant c'est fait, dommage pour les télécoms mais c'est comme ça . Rien n'est perdu il doit en rester que trois

    Signaler un abus

  • M3366730
    12 avril21:02

    300 CH : bonne remarques sur Bouygues dont tout le monde devrait connaître ses pratiques puisqu'ils a obtenus souvent des marchés grâce aux politiques et qui n'a pas beaucoup de respect de la législation et des conditions de travail......

    Signaler un abus

  • nayara10
    12 avril10:54

    La FRANCE aux Français et des copains qui connaissent machin,très influent au gouvt moyennant etc...Ben non ,c'est fini .Les Capitaux Étrangers règnent en maître.Et puis exportez vos TAXES et IMPÔTS non de ZEUS !!!!!.....

    Signaler un abus

  • 300CH
    12 avril10:45

    eh!! Mrs BOUYGUES, vous qui aimait la France ou le Made in France "BOUYGUES CONSTRUCTION SIGNE LE CONTRAT DU NOUVEAU MINISTÈRE DE LA DÉFENSE A BALARD" Comment se fait-il que plus de la moitié de c entreprises (en sous-traitance) "son étrangères (espagnols, portugais, polonais, etc..)?? pour cette construction "Nouveau Ministère de la Défense" AH!! oui c vrai, les petites entreprises FRANÇAISE son PLUS chère de 50%, alors ne venait pas pleurer quand un GROUPE ÉTRANGERS mais la main sur SFR

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

valeur

dernier

var.

49.5 -0.83%
16.06 +0.08%
6.965 -2.31%
32.07 +0.22%
77.14 +0.13%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.