Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Valls veut réformer le Code du travail pour relancer l'emploi

Reuters01/04/2015 à 17:59

* Les "frondeurs" du PS réclament des changements économiques * Valls admet qu'il peut y avoir un "infléchissement" * Mais il ne veut pas changer de cap pour les entreprises (Actualisé avec Valls) PARIS, 1er avril (Reuters) - Manuel Valls a annoncé mercredi pour la semaine prochaine des propositions "très concrètes" pour l'emploi, objet d'un séminaire gouvernemental destiné à tirer les leçons économiques de la défaite de la gauche aux élections départementales. Dans un entretien au magazine Challenges, le Premier ministre donne des pistes en disant vouloir "ouvrir le chantier de l'emploi dans les PME" via une réforme du contrat de travail. "Je suis frappé, lorsque je rencontre des patrons de PME, par la paperasse qu'ils subissent. Et souvent, ils n'embauchent pas, car ils craignent d'avoir des difficultés à se séparer de leurs collaborateurs s'ils n'en sont pas satisfaits", dit-il. Sur le Code du travail, Manuel Valls se dit "convaincu" de la nécessité de "poursuivre ce chantier" après en avoir beaucoup discuté avec des économistes et des juristes. Devant l'Assemblée nationale, le chef du gouvernement a réaffirmé que le cap des réformes serait tenu tout en ouvrant la porte à des "infléchissements" dans la politique conduite, comme le lui demande l'aile gauche du Parti socialiste. "Bien sûr il peut toujours y avoir -- il faut être dans l'écoute -- tel ou tel infléchissement ou tel ou tel changement. Mais sur l'essentiel, c'est-à-dire le soutien aux entreprises, la baisse du coût du travail, favoriser l'emploi, et notamment pour les PME, qui sont celles où travaillent l'immense majorité de nos concitoyens, c'est celles qui peuvent créer de l'emploi, oui ce cap doit être maintenu", a-t-il déclaré. Concernant l'investissement privé et public, le gouvernement "fera un certain nombre de propositions très concrètes" lors du séminaire gouvernemental prévu mercredi prochain à l'Elysée. CONTREPARTIES AU PACTE La préparation de ce rendez-vous est au menu de la réunion bimensuelle du gouvernement de jeudi matin à Matignon. Lors du conseil des ministres de mercredi, le premier depuis la défaite de la majorité aux élections départementales, François Hollande a de nouveau fixé la ligne à suivre. Pour l'essentiel, il s'agit de soutenir une reprise "qui est confirmée et qu'on doit conforter par l'investissement public et privé", valoriser le travail et favoriser l'égalité territoriale, a rapporté le porte-parole du gouvernement. Interrogé sur une éventuelle réaffectation des quelque 40 milliards d'euros du Pacte de responsabilité, Stéphane Le Foll ne s'est pas prononcé, tout en insistant sur les contreparties en terme d'emploi et d'investissement dans les entreprises. "Dans beaucoup de branches, elles n'ont pas encore abouti à des accords. Donc, là-dessus, il y a aussi à discuter", a souligné Stéphane Le Foll. Quinze accords ont jusqu'à présent été conclus dans la cinquantaine de branches professionnelles adhérentes au Medef. La réorientation de la politique économique fait l'objet de vifs débats au sein de la majorité, sonnée par la défaite électorale de dimanche, qui l'a vu perdre la moitié des départements qu'elle dirigeait auparavant. ID:nL6N0WX3T7 Le gouvernement craint que la reprise économique qui s'ébauche ne crée pas d'emplois, comme tendent à le montrer les derniers chiffres du chômage (+0,4% en février pour les seuls demandeurs d'emploi sans aucune activité). La question sera vendredi au menu d'une conférence sociale "thématique" sur la mise en oeuvre de l'accord de sécurisation de l'emploi de 2013 et de la loi qui en a découlé. (Gérard Bon, avec Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse)

Mes listes

valeur

dernier

var.

5387.38 +1.34%
83.4 +1.71%
36.22 +0.78%
5.264 +4.24%
26.7 -1.48%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.