Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Valls fait une erreur de diagnostic sur la BCE, dit Noyer

Reuters08/04/2014 à 22:36

PARIS (Reuters) - Manuel Valls fait une erreur de diagnostic lorsqu'il explique que la croissance plus faible en zone euro qu'ailleurs est liée à la politique de la Banque centrale européenne, a déclaré mardi Christian Noyer, membre de son conseil des gouverneurs.

Quant aux remarques du Premier ministre sur l'euro fort, le gouverneur de la Banque de France a estimé sur LCI que la force de la monnaie européenne n'était pas liée à la politique monétaire de la BCE, tout en reconnaissant qu'"il serait souhaitable de tous les points de vue (...) qu'il soit un peu plus faible".

L'euro est fort parce que la zone euro regagne la confiance du monde entier, a dit Christian Noyer. "Ça n'est pas la politique monétaire. La BCE a la politique monétaire la plus accommodante quand on regarde aujourd'hui le niveau des taux d'intérêt."

Il a salué les annonces de Manuel Valls dans son discours de politique générale et jugé "tout a fait réalisable" les 50 milliards d'euros d'économies promises sur 2015-2017, en estimant "capital que les baisses de charges soient compensées par des économies de dépenses et pas par d'autres impôts".

Sur le redressement des comptes publics, il a déclaré qu'"on doit pouvoir poursuivre la baisse des déficits, c'est nécessaire pour la crédibilité du pays et donc le maintien des très bonnes conditions de financement que nous avons".

A propos d'un éventuel nouveau report de l'objectif de réduction du déficit public sous 3% du PIB, actuellement fixé à fin 2015, Christian Noyer a déclaré : "Je ne suis pas sûr de comprendre aujourd'hui pourquoi la France a besoin d'un délai."

"C'est très important de montrer qu'on ne néglige pas le retour vers l'équilibre des finances publiques, que les mesures qui sont prises, que le plan de marche garantissent le retour à l'équilibre", a-t-il poursuivi.

Interrogé sur la faiblesse de l'inflation dans la zone euro, il a déclaré que la situation "nous ennuie, nous préoccupe et nous ne voulons pas que ça reste en là".

Les taux d'inflation, "notre prévision est qu'ils vont remonter mais nous voulons garantir que ça va bien être le cas dans les mois qui viennent", a-t-il ajouté.

"Je ne crois pas au risque de déflation, ceci étant le maintien d'une faible inflation est un problème si ça dure trop longtemps et nous sommes prêts à aller plus loin si nécessaire", a-t-il poursuivi en faisant allusion aux propos tenus la semaine passée par le président de la BCE Mario Draghi.

(Jean-Baptiste Vey et Yann Le Guernigou)

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.