Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Valeo pense pouvoir encaisser la crise en Europe en 2013

Reuters22/02/2013 à 13:09

VALEO PRÉVOIT UNE AMÉLIORATION DU MARCHÉ EUROPÉEN AU 2E SEMESTRE

par Gilles Guillaume

PARIS (Reuters) - Valeo pense pouvoir maintenir en 2013 sa marge opérationnelle au niveau des 725 millions d'euros de 2012, malgré une détérioration attendue au premier semestre à cause des conditions de marché en Europe.

L'équipementier automobile, qui attend cette année une baisse de 4% de la production automobile sur le continent mais une hausse de 1% à l'échelle mondiale grâce à l'Asie et aux Etats-Unis, anticipe une amélioration du marché européen au second semestre.

"Le niveau record de nos prises de commandes, porté par un portefeuille de produits innovants et le développement de nos activités en Asie et dans les pays émergents, nous rend confiants quant à notre capacité à afficher, au cours des prochaines années, une croissance organique forte et rentable", a indiqué Jacques Aschenbroich, directeur général de Valeo, cité dans le communiqué.

Vers 10h45, l'action Valeo gagne 1,25% à 41,04 euros, revenu de son plus haut du jour de 41,50.

"La perspective d'une reprise sur la deuxième partie de l'année reste le coeur du débat, et nous pensons que les prévisions bâties sur ce scénario pourraient s'avérer trop optimistes", commente David Arnold, analyste automobile chez Crédit suisse, dans une note de recherche.

Les prises de commandes ont atteint l'an dernier 15,8 milliards d'euros, tirées par des produits comme les systèmes de "stop & start" qui permettent de réduire la consommation des véhicules ou par les instruments d'aide à la conduite.

L'Asie a représenté l'an dernier 27% du chiffre d'affaires première monte -qui exclut les ventes d'accessoires et pièces de rechange- contre 22% en 2011, tandis que la part de l'Europe occidentale est passée de 44% à 38%. Le poids du marché asiatique est appelé mécaniquement a croître encore puisque le continent représente désormais plus du tiers des prises de commandes du groupe.

"Il fallait absolument qu'on sorte de ce que j'appelle le siphon européen, l'Europe est en crise (...) et notre volonté était de sortir de ce pré carré européen, on l'a fait à marche forcée", a souligné Jacques Aschenbroich au cours d'une conférence de presse.

Il a ajouté que la Chine, où le groupe comptera prochainement 26 usines, pourrait devenir le premier pays par les effectifs, devant la France, dès 2014.

PAS DE RESTRUCTURATION EN EUROPE

Pour mener cette stratégie, Valeo a augmenté ses investissements l'an dernier à 857 millions d'euros, contre 666 millions en 2011, notamment pour ouvrir de nouveaux sites. Le cash flow libre est par conséquent tombé à 81 millions d'euros, contre 232 millions l'année précédente, tandis que la dette a augmenté de 240 millions d'euros à 763 millions.

La marge opérationnelle a progressé de 3% en valeur à 6,2% d'un chiffre d'affaires de 11,8 milliards d'euros (+8,2%). Pour les seules ventes de première monte aux constructeurs, le premier semestre (+6%) a contrasté avec le second (-1%), mais Valeo a réussi à maintenir à peu près sa marge opérationnelle stable d'un semestre sur l'autre.

Malgré un repli sur l'année de 11% du résultat net, part du groupe, à 380 millions d'euros et un tassement de la marge opérationnelle en pourcentage (6,5% en 2011), Valeo a proposé de verser un dividende de 1,50 euro par action (+7%) et maintenu son objectif d'une marge supérieure à 7% sur le moyen terme.

"C'est un objectif qu'on continue d'avoir, il ne sera peut-être pas respecté en 2015 comme on le pensait à l'origine, mais ça reste notre modèle de croissance", a précisé Jacques Aschenbroich.

Interrogé sur les éventuels ajustements requis en Europe pour faire face à la baisse de la production, il a répondu que Valeo disposait actuellement de la souplesse nécessaire grâce à ses intérimaires.

"Nous n'avons pas besoin à ce stade d'une restructuration forte de nos opérations européennes", a-t-il ajouté.

Edité par Catherine Monin

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.