1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

USA/Talc: J&J condamné à verser 29 millions de dollars à une plaignante
Reuters14/03/2019 à 06:49

USA/TALC: J&J CONDAMNÉ À VERSER 29 MILLIONS DE DOLLARS À UNE PLAIGNANTE

(Reuters) - Johnson & Johnson a été condamné mercredi par un jury californien à verser une indemnité de 29 millions de dollars (25 millions d'euros environ) à une femme accusant les produits à base de talc du groupe pharmaceutique de contenir de l'amiante et d'être à l'origine de son cancer des poumons.

Le verdict, rendu par un tribunal d'Oakland, constitue un nouveau revers pour J&J qui fait face aux Etats-Unis à plus de 13.000 procès liés à ses produits à base de talc, y compris une poudre pour bébé.

Il s'agissait du premier d'une dizaine de procès impliquant J&J programmés en 2019. Le verdict est survenu au terme de plus de deux mois de témoignages d'une dizaine d'experts des deux camps.

Le jury a estimé que J&J savait que sa poudre de talc contenait de l'amiante et qu'il s'est gardé d'avertir les consommateurs des risques encourus.

J&J a déclaré qu'il allait interjeter appel de la décision, soulignant dans un communiqué que le verdict d'un jury ne constituait pas "des conclusions médicales, scientifiques ou régulatoires".

La firme dément toute trace d'amiante dans ses produits et rejette les accusations selon lesquelles ceux-ci provoquent des cancers. Elle affirme que des études sur plusieurs décennies montrent que son talc est sûr et elle a effectivement réussi en appel à renverser de précédents verdicts sur des arguments juridiques techniques.

Reuters a rapporté en décembre dernier que Johnson & Johnson savait depuis des décennies que son talc pour bébé contenait de l'amiante.

En juillet dernier, J&J a été condamné à verser un montant record de 4,69 milliards de dollars à 22 femmes qui accusent les produits à base de talc du groupe pharmaceutique de contenir de l'amiante et d'être à l'origine de leur cancer des ovaires.

(Tina Bellon; Jean Terzian pour le service français)

Valeurs associées

NYSE +1.13%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer