1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

USA-Les démocrates demandent accès au rapport Mueller d'ici le 2 avril
Reuters26/03/2019 à 03:21

    par Jeff Mason et Susan Heavey
    WASHINGTON, 26 mars (Reuters) - Des représentants démocrates
ont demandé lundi que soit remis au Congrès d'ici le 2 avril le
rapport Mueller sur l'"enquête russe", alors que le Sénat,
contrôlé par les républicains, s'est opposé à une résolution
destinée à presser le département de la Justice de publier le
rapport dans son intégralité.
    Les présidents de six commissions de la Chambre des
représentants, où les démocrates sont majoritaires, ont écrit à
l'Attorney General (ministre fédéral de la Justice), William
Barr, pour lui demander de transmettre au Congrès dans un délai
de huit jours les conclusions du rapport du procureur spécial
Robert Mueller, selon une lettre que Reuters a pu consulter.
    Robert Mueller a mis fin vendredi dernier à près de deux
années d'investigations sur les soupçons de collusion entre
l'équipe de campagne de Donald Trump et la Russie en 2016 et
présenté ses conclusions à l'Attorney General William Barr.
    Dans une note de synthèse de quatre pages, le patron du
département de la Justice écrit que le procureur Mueller n'a pas
trouvé de preuve de collusion délictueuse entre l'équipe Trump
et le Kremlin lors de l'élection présidentielle de 2016. Le
rapport laisse sans réponse la question de savoir si l'actuel
président des Etats-Unis s'est rendu coupable d'entrave à la
justice.  
    Personne en dehors du département de la Justice, pas même la
Maison blanche, a pu avoir accès au rapport de Mueller pour le
moment. Le département de la Justice n'a pas dit s'il publierait
ou non les conclusions du procureur spécial dans leur
intégralité, mais William Barr a déclaré par le passé vouloir
être le plus transparent possible.
    Selon un porte-parole du sénateur républicain Lindsey
Graham, qui préside la puissante commission judiciaire du Sénat,
Barr a confié lors d'un entretien téléphonique avec Graham qu'il
était disposé à être auditionné par la commission sur l'enquête
menée par le procureur Mueller.
    Donald Trump a convenu lundi que le procureur spécial Robert
Mueller avait travaillé honorablement sur l'"enquête russe",
mais le président américain s'est plaint d'un "faux récit" et de
personnes qu'il a accusées de "traîtrise".  
    Il a déclaré qu'il ne serait pas gêné du tout si le rapport
Mueller venait à être diffusé, précisant que la décision
appartenait à Barr.
    
    OFFENSIVE DE LA MAISON BLANCHE
    Le chef de file de la majorité républicaine au Sénat, Mitch
McConnell, soulignant qu'il avait fallu près de deux ans à
Robert Mueller pour mener son enquête, a justifié la décision du
Sénat de bloquer une résolution démocrate visant à accélérer la
publication du rapport. "Il n'est pas déraisonnable de donner un
peu de temps au procureur spécial et au département de la
Justice pour finaliser leur analyse de manière responsable et
professionnelle", a-t-il dit.
    L'un des avocats personnels du président Trump, Jay Sekulow,
a déclaré qu'il serait très "malvenu" de publier les réponses
écrites de Donald Trump au procureur spécial, affirmant qu'elles
sont confidentielles. Malgré ses demandes, Robert Mueller n'a
pas pu obtenir d'interroger le président en personne. 
    "Nous sommes contents que cela soit terminé. A 100% dans le
sens qu'il fallait", a déclaré Donald Trump à des journalistes à
la Maison blanche.
    "J'aurais aimé que cela aille un peu plus vite. Beaucoup de
gens ont fait des choses très mauvaises, ont commis des
trahisons contre notre pays", a-t-il ajouté en prônant
l'ouverture de nouvelles enquêtes, sans donner le nom des
personnes ciblées par ces propos.
    La porte-parole de la Maison blanche a demandé au Congrès de
mener des auditions de plusieurs détracteurs de premier plan de
Donald Trump, parmi lesquels l'ancien directeur de la CIA John
Brennan et l'ancien directeur du FBI James Comey.
    Interrogée lundi sur NBC, Sarah Sanders a déclaré: "La
presse et les démocrates ont qualifié le président d'agent d'un
gouvernement étranger. Il s'agit d'un acte équivalent à la
trahison, qui est passible de la peine de mort dans ce pays".
    Elle n'a pas dit si Trump comptait invoquer son privilège
présidentiel pour taire certaines informations.
    
    
    VOIR AUSSI :
    ENCADRE - Pas de collusion selon Mueller, pas d'obstruction
pour Barr: quelles suites pour Trump ?  
    ANALYSE - Les conclusions du rapport Mueller, un atout pour
Trump en vue d'une réélection  
    CHRONOLOGIE de l'"enquête russe" du procureur Mueller
 

 (Avec Mark Hosenball, Sarah N. Lynch, Doina Chiacu, Makini
Brice et David Morgan; Jean-Stéphane Brosse et Jean Terzian pour
le service français)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

CGG
1.0085 +20.63%
50.27 -3.70%
36.28 +3.07%
13.936 +0.36%
30.33 +18.48%

Les Risques en Bourse

Fermer