1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

USA-Les anticipations d'inflation remontent un peu
Reuters08/05/2017 à 18:15

    NEW YORK, 8 mai (Reuters) - Les anticipations d'inflation 
des ménages américains ont légèrement remonté le mois dernier, 
selon une enquête de la Fed de New York publiée lundi qui montre 
aussi une forte baisse de celles concernant les dépenses de 
consommation.  
    La médiane des anticipations d'inflation à un an 
s'établissait à 2,8% en avril contre 2,7% en mars, selon 
l'enquête, une des nombreuses mesures de l'évolution attendue 
des prix utilisées par la banque centrale américaine.  
    La médiane des anticipations à trois ans ressortait à 2,9% 
contre 2,7% un mois auparavant.  
    La Fed a relevé ses taux directeurs à deux reprises depuis 
le mois de décembre en grande partie sur la base d'anticipations 
d'une poursuite de la hausse de l'inflation.  
    L'enquête a aussi montré que la médiane des anticipations de 
croissance des dépenses de consommation en rythme annuel avait 
reculé à 2,6% contre 3,3% le mois dernier. C'est le chiffre le 
plus bas enregistré depuis que la Fed de New York a commencé à 
les mesurer à la mi-2013.  
    L'enquête est réalisée auprès d'une panel tournant de 1.200 
ménages.  
    L'économie américaine a enregistré au premier trimestre sa 
plus faible croissance en trois ans en raison d'une hausse 
négligeable des dépenses de consommation tandis que l'inflation 
a faibli au mois de mars.  
    Des responsables de la Fed ont étalé leurs divergences de 
vues lundi sur la situation de l'économie et les conséquences à 
en tirer en matière de politique monétaire.  
    Le président de la Fed de St. Louis, James Bullard, a ainsi 
estimé que la faiblesse des performances de l'économie 
américaine en début d'année devrait conduire la banque centrale 
à ralentir le rythme des hausses de taux.  
    Son homologue de la Fed de Cleveland, Loretta Mester, a de 
son côté jugé que le ralentissement de la croissance et de 
l'inflation était temporaire et elle a plaidé pour une poursuite 
du durcissement monétaire.   
 
 (Jonathan Spicer, Marc Joanny pour le service français, édité 
par Marc Angrand) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer