Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

USA-Le distributeur Sears va demander sa liquidation-sources
Reuters08/01/2019 à 17:12

    par Jessica DiNapoli et Mike Spector
    NEW YORK, 8 janvier (Reuters) - Sears Holdings  SHLDQ.PK  va
demander mardi sa mise en liquidation après l'échec d'un plan de
reprise de 4,4 milliards de dollars (3,85 milliards d'euros)
soumis par son président Edward Lampert, ce qui pourrait
entraîner la disparition de la chaîne de grands magasins après
126 années d'existence, a-t-on appris de sources proches du
dossier.
    La mort de cette icône de la distribution aux Etats-Unis
illustrerait les difficultés persistantes du secteur
traditionnel face à la concurrence des grands acteurs du
commerce en ligne comme Amazon  AMZN.O , qui lui prennent des
clients et tirent les prix vers le bas.
    Sears, qui s'est déclaré en faillite en octobre, pourrait
devoir fermer les centaines de magasins qu'il continue jusqu'à
présent de faire fonctionner, ce qui pourrait faire perdre leur
emploi à 68.000 personnes, ont dit les sources. Dans le cadre
d'une telle procédure, ses vastes stocks d'équipements et de
mobilier pourraient être vendus de manière accélérée, ont ajouté
les sources.
    Lors de cette même audience devant un tribunal de commerce
de New York mardi, Edward Lampert et son fonds ESL Investments,
devraient présenter les détails de leur offre et plaider via
leurs avocats en faveur d'une relance des efforts pour tenter de
sauver Sears, ont dit les sources.
    Le juge chargé du dossier, Robert Drain, pourrait accorder
un délai supplémentaire à Edward Lampert pour améliorer son
offre, selon ces sources. Aucune mise aux enchères d'actifs de
Sears n'est prévue avant lundi.
    Les représentants de Sears et d'Edward Lampert n'ont pas
réagi dans l'immédiat aux informations de Reuters.
    
    DES ANNÉES D'AGONIE
    L'un des principaux points d'achoppement dans les
négociations entre Sears et Edward Lampert a porté sur la
reprise, dans l'offre de ce dernier, des coûts accumulés par la
chaîne de grands magasins dans le cadre de sa procédure de
faillite, ont dit certaines sources.
    Certains créanciers ont en outre plaidé en faveur d'une mise
en liquidation, non seulement dans l'espoir de récupérer
davantage d'argent mais en raison des incertitudes juridiques
qu'ils perçoivent dans l'offre de reprise d'Edward Lampert.
    Une mise en liquidation de Sears mettrait fin à une agonie
de plusieurs années, marquée par une baisse du chiffre
d'affaires, la fermeture de centaines de magasins, une
succession de pertes et de vaines tentatives de redressement par
Edward Lampert, qui a acquis le groupe en 2005 via une opération
de 11 milliards de dollars.
    Créé à la fin du XIXe siècle, Sears a connu le succès avec
ses ventes par catalogue de produits aussi variés que les
jouets, les médicaments, les gramophones, les voitures ou encore
les pierres tombales, qui en faisaient une sorte d'Amazon de son
époque.
    Il risque désormais de connaître le même sort que Toys'R'Us,
première chaîne de magasins de jouets aux Etats-Unis, contrainte
à la liquidation six mois après sa faillite en 2017.

 (Bertrand Boucey pour le service français, édité par
Jean-Michel Bélot)
 

Valeurs associées

NASDAQ -1.79%

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • rizriz
    09 janvier10:14

    A qui le prochain ? A près toys r us n° 1 du jouet et sears leader du commerce ... on en est qu'au début du processus ou s'adapter ou mourir face à des amazon and co , problème le secteur du commerce est le premier pourvoyeur d'emploi quel que soit le pays et là on pourrait réduire drastiquement le personnel alors on fait comment ?

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

4978.18 -1.22%
12.63 -3.05%
1.18395 0.00%
31.11 -1.35%
43.08 -0.42%

Les Risques en Bourse

Fermer