1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

USA-Lagarde inquiète de l'impact "redoutable" de mesures sur l'acier

Reuters07/03/2018 à 09:16
    * Il n'y a que des perdants dans une guerre commerciale,
dit-elle
    * Le FMI "soucieux" que Trump ne mette pas sa menace à
exécution
    * Lagarde évoque un travail pas "très approfondi" à
Washington
    * Elle salue les réformes engagées par Macron

 (Actualisé avec autres déclarations de la dirigeante du FMI)
    PARIS, 7 mars (Reuters) - La directrice générale du Fonds
monétaire international (FMI) estime que la menace de Donald
Trump d'imposer de fortes taxes douanières sur les importations
américaines d'acier et d'aluminium aurait un impact "redoutable"
sur la croissance mondiale si elle était mise à exécution.
    Le président américain a annoncé la semaine dernière son
intention d'imposer des droits de douane de 25% pour l'acier et
de 10% pour l'aluminium sur les importations aux Etats-Unis afin
de protéger l'industrie sidérurgique nationale. L'Union
européenne, notamment, a précisé préparer des mesures de
rétorsion. 
    "En toute hypothèse, l'impact macroéconomique serait sérieux
non seulement si les Etats-Unis passaient à l'action mais s'il y
avait des mesures de rétorsion qui étaient prises également par
d'autres pays, notamment ceux qui seraient le plus affectés par
ces mesures : on pense au Canada, à l'Europe et en particulier à
l'Allemagne", a commenté Christine Lagarde sur RTL, dans une
interview enregistrée mardi soir et diffusée mercredi.
    "Dans une guerre commerciale entre guillemets qui serait
alimentée par une augmentation réciproque des tarifs douaniers,
personne ne gagne, on retrouve en général des perdants des deux 
côtés", a-t-elle souligné.
    "Si le commerce international était remis en cause par des
mesures de ce type-là, ce serait un canal de transmission d'une
baisse de la croissance, d'une baisse des échanges et ça serait
redoutable", a jugé l'ancienne ministre française de l'Economie.
    "Je ne suis pas intime de la Maison blanche, mais tout ce
qu'on lit ici à Washington sur l'ensemble du mécanisme de la
prise de décision laisse à penser qu'il n'y avait pas eu un
travail très très approfondi sur les risques de rétorsion, sur
l'ensemble de la procédure."
    Elle a évoqué une guerre interne entre "deux camps". Le
conseiller économique de la Maison blanche, Gary Cohn, a
présenté mardi sa démission après avoir échoué à dissuader
Donald Trump de revenir sur son projet.  
    
    PRUDENT SATISFECIT POUR MACRON
    Le FMI, "très soucieux que ce déclenchement n'intervienne
pas", appelle à "des négociations, des concertations" entre les
pays concernés, a dit Christine Lagarde.
    La dirigeante du FMI considère toutefois que le président
américain a "quelques bonnes raisons de protester contre la
situation actuelle" où des pays "ne respectent pas forcément les
accords de l'OMC". "On pense naturellement à la Chine mais la
Chine n'est pas le seul pays à avoir ce genre de pratiques."
    Christine Lagarde a par ailleurs observé que "l'aggravation
d'inégalités excessives" dans le monde constituait "un frein à
une croissance durable". Elle a évoqué un "rattrapage" en
améliorant notamment l'"efficacité de la dépense publique".
    Interrogée sur la vague de réformes engagée en France depuis
l'élection d'Emmanuel Macron en mai 2017, elle a noté que le
chef de l'Etat avait lancé des chantiers "recommandés" par le
FMI sur le marché du travail, la formation et l'assurance
chômage.
    "Le deuxième grand volet de réformes qu'au FMI on a
recommandé de longue date aussi, et auquel il semble s'attaquer,
c'est la question de la dépense publique qui est très très
élevée en France par rapport à l'ensemble des pays de l'UE et
qui nécessite de gérer de manière efficace", a poursuivi
Christine Lagarde.
    Elle a souligné à ce titre la nécessité d'ajouter à cette
politique d'assainissement "un volet de réduction des effectifs
de la puissance publique."
    A l'évocation du plaidoyer contesté d'Emmanuel Macron, en
octobre dernier, en faveur des "premiers de cordée" de
l'économie française, Christine Lagarde a mis en garde contre
l'effet "simplificateur" d'une "image".
    "C'est à la fois beaucoup plus compliqué et beaucoup plus
long comme effort de politique économique", a-t-elle dit.
    Lors d'une interview sur TF1, Emmanuel Macron avait affirmé
que "si on commence à tirer des cailloux sur les premiers de
cordée, c'est toute la cordée qui dégringole". 

 (Sophie Louet et Jean-Michel Bélot)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

17.495 -0.06%
86.72 -0.23%
31.445 -0.49%
0.0902 -6.04%
23.4 -2.09%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.