1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

USA/Immobilier-Les prix en hausse de 5,9% en août selon Case-Shiller

Reuters31/10/2017 à 14:39
    WASHINGTON/NEW YORK, 31 octobre (Reuters) - Principaux 
indicateurs du marché immobilier américain publiés depuis le 
début du mois: 
     
    * LES PRIX IMMOBILIERS EN HAUSSE DE 5,9% EN AOÛT 
    31 octobre - Les prix immobiliers des 20 principales 
métropoles des Etats-Unis ont augmenté de 5,9% en août sur un 
an, un chiffre à peu près conforme aux attentes, montrent mardi 
les résultats de l'enquête mensuelle S&P CoreLogic Case-Shiller. 
    Les économistes interrogés par Reuters attendaient en 
moyenne une progression de 6,0% après celle de 5,8% en juillet. 
    Sur une base mensuelle et en données corrigées des 
variations saisonnières (CVS), les prix immobiliers des 20 
grandes métropoles suivies par Case-Shiller sont en hausse de 
0,5%, après +0,4% (révisé) en juillet, alors que les économistes 
interrogés par Reuters attendaient en moyenne une augmentation 
de 0,4%. 
     
    * PROMESSES DE VENTES DE LOGEMENTS ANCIENS INCHANGÉES 
    26 octobre - Les promesses de ventes de logements anciens 
ont stagné en septembre et l'activité, sur une base annuelle, a 
diminué pour la cinquième fois depuis six mois, le marché 
restant affecté par une pénurie de biens à vendre qui pousse les 
prix à la hausse. 
    La Fédération nationale des agents immobiliers (NAR) a 
annoncé jeudi que son indice, calculé à partir des compromis 
signés le mois dernier, a été inchangé en septembre par rapport 
à août, à 106,0. L'indice d'août a été revu en baisse. 
    Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en 
moyenne une petite hausse de 0,2% le mois dernier.  
    Sur un an, les promesses de ventes, qui se transforment en 
ventes fermes après un mois ou deux, ont diminué de 3,5%. 
    "L'activité prend du retard sur l'an dernier car les 
nouvelles mises sur le marché ne suivent pas le rythme des 
ventes", a dit l'économiste en chef de la NAR, Lawrence Yun, 
dans un communiqué. 
    Il a ajouté que la situation devrait être aggravée par la 
baisse attendue des stocks dès les premiers mois d'hiver. 
    Les régions du sud des Etats-Unis ont vu leurs promesses de 
vente baisser de 2,3% en septembre, ce que la fédération 
attribue largement à l'impact des ouragans Harvey et Irma. 
         
    Tableau   
     
    * HAUSSE INATTENDUE ET FORTE DES VENTES DE LOGEMENTS NEUFS 
    25 octobre - Les ventes de logements neufs ont progressé de 
manière inattendue en septembre aux Etats-Unis, au point 
d'atteindre leur plus haut niveau en près de 10 ans, ce qui 
pourrait traduire un regain de dynamisme du marché immobilier 
américain après les signes d'essoufflement apparus ces derniers 
mois. 
    Les ventes de logements neufs ont bondi de 18,9% le mois 
dernier au rythme annualisé ajusté des variations saisonnières 
de 667.000 unités, un plus haut depuis octobre 2007, a annoncé 
mercredi le département du Commerce. 
    Il s'agit de la plus forte progression en pourcentage depuis 
janvier 1992 pour cette statistique très volatile. 
    Le rythme des ventes du mois d'août a été revu en hausse 
d'un millier à 561.000. 
    Les économistes interrogés par Reuters s'attendaient en 
moyenne à un repli de 0,9% le mois dernier, au rythme de 555.000 
unités. 
    Tableau   
     
     * REBOND INATTENDU DES REVENTES DE LOGEMENTS 
    20 octobre - Les reventes de logements aux Etats-Unis sont 
augmenté en septembre contrairement aux attentes, l'impact des 
tempêtes Harvey et Irma s'atténuant rapidement, mais la pénurie 
persistante de logements à vendre continue à peser sur le marché 
et à entretenir la hausse des prix.  
    La fédération nationale des agents immobiliers NAR a annoncé 
mercredi que les reventes avaient augmenté de 0,7% pour 
atteindre 5,39 millions d'unités en rythme annualisé corrigé des 
variations saisonnières (CVS) en septembre, après 5,35 millions 
en août (confirmé). 
    Les économistes interrogés par Reuters projetaient en 
moyenne une nouvelle baisse après celle d'août, à 5,30 millions 
d'unités. 
    Sur un an, les reventes sont recul de 1,5%, leur première 
baisse en rythme annuel depuis juillet 2016.  
    La NAR a précisé qu'Harvey, qui a balayé le Texas la 
dernière semaine d'août, et Irma, qui a frappé la Floride début 
septembre, avaient déjà affecté les reventes en août.  
    Le Texas et la Floride représentent plus de 18% du marché 
national. 
    Les analystes s'attendent à ce que les ventes dans les zones 
affectées par les ouragans rebondissent encore davantage au fur 
et à mesure du raccourcissement des délais de vente.    
    Mais globalement, le marché du logement ancien tend à 
marquer le pas en raison de la faiblesse de l'offre, qui fait 
grimper les prix.  
    L'offre de logements à vendre était en baisse de 6,4% en 
septembre par rapport à la même période de l'an dernier. Le prix 
moyen, lui, était en hausse de 4,2% à 245.100 dollars. 
    Tableau   
     
    * LE PASSAGE DES OURAGANS FAIT RECULER LES MISES EN CHANTIER 
    18 octobre - Les mises en chantier aux Etats-Unis sont 
tombées en septembre à leur plus bas niveau depuis un an, le 
passage des ouragans Harvey et Irma ayant perturbé l'activité de 
la construction résidentielle dans le sud du pays. 
    Les mises en chantier se sont contractées de 4,7% au rythme 
annualisé de 1,127 million d'unités, un creux depuis septembre 
2016, a annoncé mercredi le département du Commerce. Le rythme 
du mois d'août a été révisé en hausse à 1,183 million. 
    Dans le sud des Etats-Unis, qui représente près de la moitié 
du marché de la construction résidentielle du pays, les mises en 
chantier ont chuté de 9,3% en septembre et de 15,3% pour les 
seules maisons individuelles. 
    Les mises en chantier de maisons individuelles, qui 
représentent la plus grande partie du marché de l'immobilier 
résidentiel, ont globalement reculé de 4,6% au rythme de 829.000 
unités le mois dernier. 
    Le nombre de permis de construire délivrés le mois dernier 
aux Etats-Unis a pour sa part baissé de 4,5% au rythme annualisé 
de 1,215 million d'unités. 
    Les économistes interrogés par Reuters s'attendaient à voir 
le rythme des mises en chantier reculer à 1,175 million et celui 
des permis de construire baisser à 1,250 million. 
    La construction résidentielle, qui stagnait déjà avant le 
passage des ouragans, risque donc de peser sur la croissance 
économique américaine au troisième trimestre. 
    Les économistes s'attendent à un rebond des mises en 
chantier au quatrième trimestre mais ils pensent aussi que les 
efforts de reconstruction dans le sud du pays risquent de 
détourner une partie de l'activité dans les autres régions et 
ainsi limiter la progression globale, d'autant que ces efforts 
contribuent à faire monter le prix des matériaux.     
    Tableau   
     
    * HAUSSE DE L'INDICE NAHB À 68 EN OCTOBRE 
    17 octobre - L'indice de confiance des professionnels du 
secteur de l'immobilier a enregistré en octobre un rebond 
inattendu, selon l'enquête de la fédération professionnelle NAHB 
publiée mardi. 
    Cet indice s'est établi à 68 contre 64 en septembre alors 
que les économistes interrogés par Reuters l'attendaient 
inchangé. 
    Le sous-indice mesurant l'opinion des professionnels 
interrogés sur les ventes de logements individuels a progressé à 
75 contre 70 en septembre et celui mesurant leur opinion sur les 
ventes à un horizon de six mois a augmenté à 78 après 73. 
     
    * LES DÉPENSES DE CONSTRUCTION EN HAUSSE DE 0,5% EN AOÛT 
    2 octobre - Les dépenses de construction ont rebondi en août 
après deux mois de baisse, avec des hausses dans le parc privé 
comme dans le public.  
    Elles ont augmenté de 0,5% à 1.210 milliards de dollars 
(1.031 milliards d'euros) en rythme annualisé, selon les 
chiffres publiés lundi par le département du Commerce. 
    La baisse de juillet a été révisée à -1,2% au lieu de celle 
de -0,6% annoncée en première estimation il y a un mois. 
    Les économistes interrogés par Reuters tablaient en moyenne 
sur une progression de 0,4% en août. 
    Par rapport au mois d'août 2016, les dépenses de 
construction ont augmenté de 2,5%. 
    Les ouragans Harvey et Irma n'ont pas eu d'impact immédiat 
sur la statistique, les réponses en provenance du Texas et de la 
Floride n'étant pas "significativement inférieures à la 
normale", a précisé le département du Commerce. 
    Les dépenses dans les projets privés résidentiels ont 
progressé de 0,4%, en hausse pour le quatrième mois d'affilée. 
Celles dans les structures non résidentielles, comme les puits 
de pétrole, ont augmenté de 0,5% après deux mois consécutifs de 
baisse. 
    Les dépenses de construction privées ont augmenté de 0,4% et 
dans le public elles ont rebondi de 0,7% après une baisse de 
3,3% en juillet. Les dépenses de l'Etat fédéral ont toutefois 
chuté de 4,7%, à leur plus bas niveau depuis avril 2007.   
    Tableau   
      
    Les indicateurs immobiliers publiés en septembre 
  
 
 (Service économique) 
 

Valeurs associées

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

0.935 -13.02%
0.455 -9.90%
11.144 -1.15%
1.14027 +0.15%
14.02 -3.31%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.