Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

USA-Divergences de vue entre Bullard et Mester sur les taux

Reuters08/05/2017 à 15:24
    AMELIA ISLAND, Floride/CHICAGO, 8 mai (Reuters) - La Réserve 
fédérale n'a pas besoin de poursuivre sa politique de hausse de 
taux à un rythme soutenu, a estimé lundi le président de 
l'antenne de St. Louis de la banque centrale américaine tandis 
que son homologue de la Fed de Cleveland a plaidé pour une 
poursuite du relèvement des taux.  
    La demande toujours forte pour les actifs sûrs et la faible 
croissance de l'offre de travail aux Etats-Unis maintiendront 
les taux d'intérêt à un bas niveau dans un avenir prévisible, ce 
qui signifie que la Fed n'a pas besoin de continuer les hausses 
de taux à un rythme soutenu comme elle le prévoit, a dit lundi 
James Bullard, le président de la Réserve fédérale de St. Louis. 
    Il a modifié sa vision de l'économie américaine l'année 
dernière en considérant qu'elle était entrée dans un "régime" de 
faible croissance et de faible inflation qui n'était sans doute 
pas près de changer rapidement.  
    Dans cette situation, avait-il ajouté, le niveau approprié 
du principal taux directeur est inférieur à 1%, soit proche du 
niveau atteint après le dernier relèvement de l'objectif des 
fonds fédéraux en mars, désormais fixé dans une fourchette de 
0,75% à 1,0%.  
    La situation de l'économie est aussi caractérisée, selon 
James Bullard, par un recul du taux d'intérêt "naturel", un 
concept auquel se réfèrent les représentants de la Fed et qui 
correspond au taux d'intérêt qui ne stimule pas mais ne freine 
pas non plus l'activité économique.  
    Dans une intervention à l'occasion d'une conférence 
organisée par la Fed d'Atlanta, Bullard a dit qu'il avait établi 
dans une étude récente que le recul du taux d'intérêt naturel 
pouvait en grande partie s'expliquer par la forte demande pour 
les actifs sûrs comme les obligations du Trésor américain.  
     
    EMPLOI ET INFLATION JUSTIFIENT LA HAUSSE, DIT MESTER 
    "Le taux d'intérêt naturel, et par conséquent le taux 
directeur approprié, est bas et ne devrait sans doute pas varier 
beaucoup", a dit Bullard.  
    Avec un taux de chômage faible et une inflation proche de la 
cible, la Fed a sans doute atteint ses objectifs.  
    "Le taux directeur est à un niveau à peu près approprié", 
a-t-il dit.  
    De son côté, la présidente de la Réserve fédérale de 
Cleveland, Loretta Mester, a plaidé pour une poursuite des 
hausses de taux par la Réserve fédérale, estimant que les 
objectifs en termes d'emploi et de hausse de prix étaient 
atteints.  
    Dans un discours qui a largement confirmé sa vision 
optimiste de l'économie américaine, Loretta Mester a dit qu'avec 
des risques "globalement équilibrés", la Fed ne devrait pas 
reporter de nouveaux durcissements monétaires jusqu'à ce que ces 
deux mandats - le plein emploi et une inflation de 2% en rythme 
annuel - soient pleinement réalisés.  
    "Nous avons rempli l'essentiel de notre mandat sur l'emploi 
et l'inflation se rapproche de notre objectif de 2%", a dit 
Mester, qui redeviendra membre votante du comité de politique 
monétaire de la Fed l'année prochaine et qui figure parmi les 
membres de la Fed favorable à un durcissement de la politique. 
    Ses propos ont conforté les anticipations des intervenants 
sur une nouvelle hausse de taux directeurs le mois prochain 
après les deux relèvements intervenus depuis le mois de décembre 
et avant une autre d'ici la fin de l'année.  
    Mester a aussi réaffirmé qu'elle soutiendrait le démarrage 
du dégonflement du bilan de 4.500 milliards de dollars de la Fed 
avant la fin de cette année.  
    Elle a également estimé que le ralentissement de l'inflation 
au mois de mars et de la croissance économique au premier 
trimestre était transitoire.  
      
 
 (Mark Weinraub et Howard Schneider; Marc Joanny pour le service 
français, édité par Marc Angrand) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.