1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

USA-Brève séance du Congrès, aucune mesure pour sortir du "shutdown"
Reuters27/12/2018 à 23:39

 (.)
    WASHINGTON, 27 décembre (Reuters) - Les deux chambres du
Congrès ont tenu une brève séance, jeudi, mais n'ont pris aucune
mesure visant à mettre fin au "shutdown" partiel en cours, avant
d'ajourner ensuite leurs travaux.
    Le Sénat et la Chambre des représentants n'ont rien
entrepris pour rétablir les financements pour les quelque 20%
des services gouvernementaux affectés par ce shutdown, qui en
était à son sixième jour jeudi.
    Ce "shutdown" devrait de ce fait se poursuivre jusqu'à la
semaine prochaine et il pourrait durer une partie du mois de
janvier. Il s'agit du troisième shutdown de l'année; les deux
premiers ont été de courte durée.
    "Le président a dit clairement que tout projet de loi
permettant de financer les activités du gouvernement devait
financer de manière appropriée la sécurité aux frontières", a
dit jeudi la porte-parole de la Maison blanche, Sarah Sanders.
    Le shutdown a été provoqué par la demande de Donald Trump, à
laquelle s'opposent les démocrates mais aussi certains
républicains, d'obtenir du Congrès le déblocage de cinq
milliards de dollars (4,4 milliards d'euros) pour la
construction d'un mur anti-immigration à la frontière
américano-mexicaine. Son coût total est estimé à 23 milliards de
dollars (20 milliards d'euros).
    Le shutdown partiel, qui en était jeudi à son sixième jour,
a eu jusqu'à présent un impact limité, en partie du fait des
congés pris pour les fêtes par les 800.000 fonctionnaires
fédéraux concernés, mais cette situation est de nature à changer
rapidement.

 (Ginger Gibson, David Morgan et Eric Beech; Eric Faye pour le
service français)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer