Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

US Bancorp rachète la banque de détail de MUFG aux Etats-Unis
information fournie par AOF21/09/2021 à 14:16

(AOF) - US Bancorp a annoncé l'acquisition des activités de banque de détail de MUFG aux Etats-Unis pour environ 8 milliards de dollars, dont 5,5 milliards en espèces et environ 44 millions d'actions ordinaires de U.S. Bancorp. À la clôture de la transaction, MUFG détiendra une participation minoritaire d'environ 2,9 % dans la banque américaine. La transaction ne comprend pas l'achat des activités de banque de financement et d'investissement de MUFG Union Bank, certaines fonctions de middle et back office et d'autres actifs.

Avec cette acquisition, U.S. Bank gagnera plus d'un million de clients et environ 190 000 petites entreprises clientes sur la côte ouest, en plus d'environ 58 milliards de dollars de prêts et 90 milliards de dollars de dépôts sur la base du bilan de MUFG Union Bank au 30 juin 2021.

U.S. Bancorp prévoit de réaliser des synergies de coûts avant impôts d'environ 900 millions de dollars, soit 40 % des dépenses estimées hors intérêts, grâce à une combinaison de consolidation immobilière, de conversion des technologies et des systèmes et d'autres efficacités de back-office. U.S. Bancorp prévoit d'engager des frais de fusion de 1,2 milliard de dollars.

U.S. Bancorp prévoit que la transaction aura un effet relutif d'environ 6 % sur le bénéfice par action en 2023, dans l'hypothèse d'une intégration progressive de 75 % des synergies, et de 8 % sur le bénéfice une fois l'intégration terminée.

La transaction devrait être finalisée au cours du premier semestre 2022.

AOF - EN SAVOIR PLUS

De nombreux défis pour les banques européennes

Le modèle européen de la banque de détail est particulièrement mis à mal face à l'essor du digital. Certaines se retirent de cette activité, comme c'est le cas d'HSBC. A cela s'ajoute une progression des risques. Ainsi, d'après la BCE, la forte activité des grandes banques sur le marché des opérations à effet de levier et les marchés des produits dérivés liés aux actions les exposent à une prise de risque excessive.

Quant aux banques françaises, depuis la crise sanitaire, elles sont exposées de façon croissante au risque cyber suite à la nécessité de basculer massivement et rapidement des activités financières vers le télétravail et la prestation de services à distance.

Valeurs associées

NYSE +1.84%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.