Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Unilever : risque fiscal limité, Oddo reste à l'achat
Cercle Finance12/10/2020 à 10:24

(CercleFinance.com) - Le groupe Unilever conduit actuellement un projet d'unification, consistant à domicilier Unilever NV et Unilever PLC au Royaume-Uni.

Ce faisant, il s'expose potentiellement à une loi néerlandaise, actuellement en projet, visant à sanctionner fiscalement les groupes qui quittent les Pays-Bas en récupérant les avantages fiscaux dont ils avaient bénéficié. Le risque de sanction, bien réel, a été évalué à 11 milliards d'euros par Unilever.

Cependant, ' il est suffisamment limité pour qu'Unilever maintienne ce projet d'unification légale du groupe ', estime Oddo.

Unilever pourrait d'ailleurs arguer que le transfert de domiciliation a eu lieu avant le Brexit (qui ne sera effectif qu'au 1er janvier 2021) et qu'il est conforme au traité de Maastricht qui assure la libre circulation des biens, des personnes et des capitaux.

Dans ce contexte, Oddo maintient sa recommandation d'achat sur le titre, avec un objectif de cours de 58 euros.

Valeurs associées

Euronext Amsterdam -12.82%

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • mlcbnb
    15 octobre07:41

    unilever ne va pas dévoiler son plan B en cas de loi "anti fusion". Il suffit de transformer la NV en une entité distincte filiale, qui rachetera des actifs de la PLC...

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Vous avez accepté la pose de traceurs

Fermer

Vous avez refusé la pose de traceurs

Fermer