1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Unilever menace de retirer ses pubs de plates-formes numériques

Reuters12/02/2018 à 19:13
    par Martinne Geller et Douglas Busvine 
    LONDRES/FRANCFORT, 12 février (Reuters) - Le géant des 
produits de grande consommation Unilever  ULVR.L , qui dispose 
de l'un des plus gros budgets publicitaires au monde, menace de 
ne plus mettre de publicités sur les plates-formes numériques 
comme Facebook  FB.O  ou Google  GOOGL.O  s'il juge qu'elles 
"sèment la division" au sein de la société et exposent les 
enfants à des dangers. 
    Keith Weed, directeur commercial d'Unilever, qui fabrique 
entre autres les savons Dove, les soupes Knorr ou encore les 
glaces Magnum, doit expliquer cette initiative dans un discours 
lundi en Californie. 
    Selon la version écrite de son intervention, il invitera les 
acteurs des nouvelles technologies à améliorer leur transparence 
et la confiance des utilisateurs dans une époque où se répandent 
en ligne de fausses informations ("fake news") et des contenus 
"toxiques". 
    "Unilever, en tant qu'annonceur fiable, ne veut pas mettre 
de publicités sur des plates-formes qui ne fournissent pas une 
contribution positive à la société", doit-il déclarer. 
    Keith Weed ne met nommément en cause aucune entreprise mais 
il souligne que la confiance dans les réseaux sociaux est au 
plus bas en raison d'une impression de laxisme laissée par ces 
sites vis-à-vis des contenus illégaux, immoraux et extrémistes. 
    "Les fake news, le racisme, le sexisme, les messages de 
haine diffusés par des terroristes, les contenus toxiques à 
destination des enfants (...) il est dans l'intérêt des médias 
numériques d'écouter et d'agir sur ce sujet", doit dire Keith 
Weed. "Avant que les utilisateurs arrêtent d'utiliser, que les 
annonceurs arrêtent d'annoncer et que les éditeurs arrêtent 
d'éditer." 
    Unilever a consacré l'an dernier environ 7,7 milliards 
d'euros à ses dépenses commerciales. La publicité sur les 
supports numériques représente environ un tiers de son budget 
commercial, a précisé le groupe en septembre. 
    Au cours des cinq dernières années, ses dépenses dans les 
médias numériques ont plus que doublé tandis que ses 
investissements dans la création de contenus numériques ont 
augmenté de 60%. 
    Le cabinet spécialisé eMarketer estime que Google, filiale 
d'Alphabet, et Facebook ont attiré en 2017 la moitié des revenus 
publicitaires en ligne à travers le monde et plus de 60% aux 
Etats-Unis. 
    Des représentants de Google en Europe n'ont pas répondu dans 
l'immédiat aux demandes de Reuters. 
    "Nous soutenons pleinement l'engagement d'Unilever et 
collaborons étroitement avec eux", a pour sa part réagi Facebook 
dans un communiqué. 
    Le site de vidéos en ligne YouTube, qui appartient à 
Alphabet, a subi l'an dernier deux boycotts publicitaires 
lorsqu'un journal a révélé que des publicités de grandes marques 
apparaissaient aux côtés de contenus controversés, notamment des 
vidéos d'extrémistes islamistes. 
 
 (Avec David Ingram à San Francisco 
Bertrand Boucey pour le service français, édité par Véronique 
Tison) 
 

Valeurs associées

+0.65%
+0.54%
-1.61%
-3.00%
-0.26%
+1.63%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

193.53 +1.11%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.