Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Unilever a redressé ses ventes au dernier trimestre 2013

Reuters21/01/2014 à 14:06

RECUL DU CA 2013 D'UNILEVER

par Martinne Geller

LONDRES (Reuters) - Unilever a fait état d'une reprise de ses ventes dans les pays émergents au quatrième trimestre, une évolution qui a dopé les résultats 2013 et qui a rassuré les investisseurs après le ralentissement qui avait été constaté sur la période juillet-septembre.

De ce fait, le titre du géant anglo-néerlandais des biens de consommation courante affichait vers 11h10 GMT la plus forte hausse de l'indice EuroStoxx 50 avec un gain de 3,8% sur les deux places où il est coté, Londres et Amsterdam.

Le propriétaire de marques telles que les crèmes glacées Ben & Jerry's, les thés Lipton et les savons Dove génère désormais plus de la moitié de son chiffre d'affaires dans les pays émergents et ceux en voie de développement.

Au troisième trimestre 2013, le groupe avait subi de plein fouet à la fois le ralentissement de la croissance économique dans des pays tels que l'Indonésie, le Brésil et le Viêtnam et la dévaluation de plusieurs monnaies comme le réal brésilien et la roupie indienne.

Mais le groupe semble avoir surmonté ces difficultés sur les trois derniers mois de l'année, caractérisés par une hausse de 8,4% des ventes dans les pays émergents, après +5,9% au troisième trimestre.

"Les ventes dans les pays émergents ont rebondi, avec notamment de bonnes performances en Russie, en Turquie, en Chine et en Indonésie", a souligné Keith Bowman, analyste chez Lansdown Stockbrokers.

Paul Polman, directeur général d'Unilever, a déclaré que l'entreprise n'allait pas changer de stratégie dans les pays émergents, notant que la croissance y restait bien plus soutenue que dans les pays développés.

"Par rapport à septembre, nous sommes satisfaits de nos performances dans les pays émergents", a dit à Reuters Jean-Marc Huet, directeur financier d'Unilever.

OBJECTIFS MAINTENUS

Lors d'une conférence téléphonique, Paul Polman a dit que le groupe s'en tenait à ses objectifs pour 2014, à savoir une croissance de ses volumes de ventes supérieure à celle de ses principaux marchés ainsi qu'une amélioration de sa marge opérationnelle et de sa génération de trésorerie.

Il a ajouté que, dans les pays développés, il n'avait pas encore été constaté de reprise de la demande des consommateurs malgré des indicateurs, notamment aux Etats-Unis, attestant d'une amélioration de la conjoncture.

Le chiffre d'affaires sur l'ensemble de 2013 a reculé de 3%, sous le coup d'un effet de change négatif et de la vente de certains actifs.

Mais, en excluant l'impact des variations de change, les acquisitions et les désinvestissements, les ventes ont augmenté de 4,1% sur les trois derniers mois de l'année alors que les analystes financiers anticipaient en moyenne une progression de 3,9%.

Au troisième trimestre, la hausse des ventes constantes avait été de 3,2%.

Le bénéfice courant par action 2013 est ressorti à 1,58 euro contre un consensus de 1,53 euro.

Selon Unilever, les effets de change devraient diminuer de quelque 5% la croissance des ventes en 2014.

Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.