1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Unigestion reste positif sur les actifs de croissance
AOF19/11/2019 à 15:07

(AOF) - Il y a un an, les marchés ont été pris au dépourvu par une politique monétaire plus restrictive, des risques politiques accrus et un ralentissement macro-économique : les actions américaines ont perdu 20% au quatrième trimestre 2018, rappelle Unigestion dans sa revue de marché intitulée, comme de coutume, par une chanson emblématique, en l'occurrence "Price Tag", de Jessie J. Ces vents contraires se sont dissipés exactement dans l'ordre où ils sont apparus. Les actions américaines ont fortement réagi, progressant d'environ 32% depuis leurs plus bas.

Le gérant pense que le problème auquel nous sommes confrontés est d'un type différent : cette reprise a rendu de nombreux indices boursiers chères, voire très chères. S'il a été positif sur les actions depuis le début du mois de septembre grâce à la stabilisation macroéconomique et un sentiment excessivement pessimiste des marchés, il n'est plus aussi positif qu'auparavant.

En fait explique Unigestion, le sentiment de marché pourrait changer la donne. Dans le cas des actions, si l'expansion du ratio cours / bénéfice est justifiée par une forte croissance des bénéfices, la reprise des actions n'est pas encore terminé.

Cette surprise pourrait être d'autant plus importante que les analystes ont en moyenne une vision très différente des perspectives de croissance des bénéfices. Tout au long de l'année, leurs prévisions de croissance des bénéfices n'ont cessé de diminuer (comme d'habitude) pour atteindre des valeurs nulles ou négatives.

Si ces attentes se révélaient fausses, ce qui est considéré aujourd'hui comme cher ne le sera rapidement plus, précise Unigestion.

Pour toutes ces raisons, le gérant reste positif sur les actifs de croissance, jusqu'à ce qu'il constate une détérioration significative de la situation économique.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer