Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

UniCredit a renoué avec le bénéfice au 1er trimestre

Reuters10/05/2013 à 20:52

UNICREDIT SIGNE DE NOUVEAU DES BÉNÉFICES AU 1ER TRIMESTRE

MILAN (Reuters) - UniCredit a fait état vendredi d'un retour au bénéfice à l'issue du premier trimestre 2013, grâce à une baisse des provisions pour pertes sur créances et à un solide résultat de trading.

La première banque italienne par les actifs supprime des milliers d'emplois pour abaisser les coûts, réorganise son réseau en Italie et vend des actifs en Europe centrale et orientale pour renforcer ses finances.

UniCredit a annoncé un bénéfice net de 449 millions d'euros, entre janvier et mars, après une perte de 553 millions lors du précédent trimestre. Le résultat est bien supérieur aux 156 millions du consensus d'analystes interrogés par le groupe.

L'action UniCredit a fini la journée de vendredi en hausse de 2,36% à 4,16 euros.

Le ratio de fonds propres dur Tier 1 de la banque, qui reflète sa solidité financière, était de 9,46% fin mars, contre 9,2% fin 2012, et monte à 9,64% en tenant compte des cessions récentes.

"Nous savons que les conditions macroéconomiques restent très difficiles mais il y a des raisons d'être quelque peu optimiste", a dit l'administrateur délégué Federico Ghizzoni à des analystes.

UniCredit est la première banque de dépôt italienne à publier ses résultats du premier trimestre dans un secteur affecté par des créances douteuses de plus en plus importantes, alors que la troisième économie de la zone euro est plongée dans sa plus longue récession depuis 20 ans.

La banque a toutefois bénéficié d'une baisse saisonnière de ses provisions pour pertes lors des trois premiers mois de l'année, après avoir mis de côté en 2012 près de dix milliards d'euros pour couvrir ses créances douteuses.

Ces provisions ont atteint 1,2 milliard d'euros entre janvier et mars, soit une baisse de 73% par rapport au dernier trimestre 2012.

UniCredit a maintenu sa prévision d'une légère baisse de ses provisions pour pertes sur l'ensemble de l'année, tout en reconnaissant que la reprise de l'économie italienne aurait probablement lieu plus tard que ce qui était initialement prévu.

La banque s'est en revanche abstenue d'annoncer une date pour la publication de ses nouveaux objectifs financiers, dont elle avait annoncé la révision en mars, en raison d'un environnement économique jugé trop volatil.

UniCredit a observé que le flux de nouveaux prêts toxiques s'était ralenti pour le second trimestre de suite en Italie, même si la majorité des analystes s'attendent à ce que leur hausse continue jusqu'à la fin de l'année pour l'ensemble du secteur.

"Ce que nous observons, c'est un système bancaire à deux vitesses en Italie et en Espagne, dans lequel les deux banques les plus importantes se portent bien, tandis que les établissements plus petits se retrouvent avec beaucoup de créances non productives", explique Alberto Gallo, stratège crédit chez Royal Bank of Scotland.

Silvia Aloisi et Francesca Landini; Julien Dury pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.