Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Une large part des déboutés de l'asile admis en France in fine

Reuters14/02/2018 à 00:00
    PARIS, 14 février (Reuters) - Une large part des demandeurs 
d'asile en France est finalement admise au séjour pour un autre 
motif, des années après le refus de leur requête, montre un 
rapport de l'Institut national d'études démographiques (Ined) 
publié mercredi. 
    En utilisant des données enregistrées de 2010 à 2016 dans 
les dossiers administratifs des ressortissants étrangers, deux 
chercheurs, Hippolyte d'Albis et Ekrame Boubtane, ont retracé le 
parcours des demandeurs d'asile à l'échelle d'une décennie. 
    Il en ressort qu'en ce laps de temps, les demandeurs d'asile 
se voient plus souvent accorder un titre de séjour pour motif 
familial que dans le cadre de la protection des réfugiés. 
    "Parmi les personnes ayant déposé une demande en 2000, près 
de 60% ont été admises au séjour au 31 décembre 2016, un tiers 
d'entre elles au titre de l'asile (comme réfugié, apatride ou 
bénéficiaire de la protection subsidiaire), et un peu plus de la 
moitié pour motif familial". 
    Les chercheurs notent que les admissions au séjour 
"augmentent avec le temps passé sur le territoire français". 
    Par deux circulaires publiées l'année dernière, le 
gouvernement a invité les préfets à accélérer les expulsions des 
étrangers n'ayant pas droit au séjour, notamment les déboutés du 
droit d'asile. Les "éloignements forcés" ont enregistré une 
hausse de 14,6 % en 2017, à 14.859, selon les statistiques du 
ministère de l'Intérieur. 
    De facto, la procédure d'asile "constitue une des voies de 
l'immigration professionnelle et familiale en France", 
regrettent les deux auteurs, dans la mesure où cette voie est 
"plus coûteuse pour les fonds publics" mais aussi pour les 
personnes migrantes, interdites de travailler pendant l'examen 
de leur requête. 
    "Une meilleure coordination des politiques migratoires et 
d'asile est donc souhaitable", concluent-ils. 
    Les deux chercheurs notent en outre que si le niveau des 
demandes d'asile (plus de 100.000 en 2017 selon les chiffres 
officiels publiés en janvier) est historiquement élevé en termes 
absolus, en termes relatifs la France porte une part déclinante 
de l'afflux de réfugiés en Europe. 
    "Avec 7% des demandes en 2016, la part des demandes d'asile 
en France est trois fois plus faible qu'en 2004 et l'afflux 
récent de demandeurs d'asile a beaucoup moins concerné la France 
que certains de ses partenaires", soulignent-ils. 
 
 (Julie Carriat, édité par Yves Clarisse) 
 

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.