1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Une fête nationale espagnole sur fond de crise catalane

Reuters12/10/2017 à 13:20
    MADRID, 12 octobre (Reuters) - Le roi Felipe VI a assisté 
jeudi, jour de la fête nationale espagnole, au traditionnel 
défilé militaire à Madrid, où de nombreux immeubles étaient 
pavoisés aux couleurs de l'Espagne. 
    La "Fête de l'Hispanité", qui commémore l'arrivée de 
Christophe Colomb en Amérique en 1492, a pris cette année un 
tour particulier en raison de la crise catalane et les partisans 
de l'unité de l'Espagne ont par milliers déployé le drapeau 
national aux balcons et aux fenêtres de la capitale. 
    La volonté de l'exécutif catalan de proclamer l'indépendance 
de la région a provoqué la plus grave crise politique en Espagne 
depuis le coup d'Etat manqué de février 1981. 
    Au cours de l'imposant défilé militaire, près de 4.000 
soldats et membres des forces de l'ordre ont défilé devant le 
roi. Les présidents des régions autonomes sont 
traditionnellement invités à cette cérémonie mais, sans 
surprise, le chef de l'exécutif de la Catalogne, Carles 
Puigdemont, était absent. 
    A Barcelone, les partisans de l'unité espagnole, se 
présentant comme la "majorité silencieuse", devaient se 
rassembler Plaza Catalonia, dans le centre de la ville. Dimanche 
dernier, des centaines de milliers de personnes opposées à 
l'indépendance avaient manifesté dans la ville. 
    Mercredi, le président du gouvernement espagnol, Mariano 
Rajoy, a donné huit jours à l'exécutif catalan pour abandonner 
son objectif d'indépendance, faute de quoi il suspendra 
l'autonomie de la région qu'il administrera directement. 
    Cette décision de Mariano Rajoy intervenait au lendemain 
d'un discours de Carles Puigdemont, qui a déclaré symboliquement 
l'indépendance catalane tout en gelant son processus de mise en 
oeuvre afin de laisser la porte ouverte au dialogue avec Madrid. 
    Si le président de la Generalitat confirme d'ici lundi 16 
octobre 08h00 GMT qu'il a proclamé l'indépendance, il aura trois 
jours supplémentaires, jusqu'au jeudi 19 octobre 08h00 GMT, pour 
revenir sur sa décision, a annoncé Mariano Rajoy devant le 
Parlement. 
    Dans le cas contraire, le gouvernement espagnol pourrait 
invoquer l'article 155 de la Constitution, qui permettrait à 
Madrid de suspendre l'autonomie d'une région. Des élections 
régionales seraient probablement convoquées dans la perspective 
d'un tel scénario.  
    "On demande le dialogue et ils répondent en sortant 
l'article 155. Compris", a réagi Carles Puigdemont mercredi soir 
sur Twitter. 
    Pour le ministre espagnol des Affaires étrangères, Alfonso 
Dastis, "l'article 155, c'est une disposition qui est assez 
large".  
    "On peut la moduler. C'est certainement ce que le 
gouvernement va faire dans une action qui est toujours guidée 
par la prudence", a-t-il dit jeudi matin sur la chaîne de 
télévision française CNews. 
 
 (Isla Binnie et Jesus Aguado; Guy Kerivel pour le service 
français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.