Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Une célèbre protectrice de la nature blessée par balle au Kenya

Reuters23/04/2017 à 11:09
    NAIROBI, 23 avril (Reuters) - La protectrice de la nature 
kényane Kuki Gallmann a été blessée par balle par des hommes 
armés qui lui ont tendu une embuscade dans le centre du Kenya, 
a-t-on appris dimanche de source proche de sa famille. 
    Âgée de 73 ans, l'auteure d'origine italienne du livre à 
succès "Je rêvais de l'Afrique", adapté au cinéma en 2000, a 
fondé la réserve de Laikipia, un sanctuaire pour les animaux 
sauvages sur les contreforts du Mont Kenya, région en proie au 
braconnage et depuis des mois aux pillages et à une "guerre des 
pâturages" avec les éleveurs semi-nomades. 
    Selon son entourage, la voiture de Kuki Gallmann est tombée 
dans une embuscade. Blessée à l'estomac, la conservationniste a 
été transportée en hélicoptère à l'hôpital de la ville de 
Nanyuki, où elle est soignée. 
    La tension est vive dans les "conservancies" (réserves) du 
centre et du nord du Kenya, dont le tourisme constitue une 
source de revenus en déclin, en raison d'une compétition pour 
les pâturages exacerbée par la sécheresse dans la région. 
    Les éleveurs font de plus en plus paître leur bétail sur des 
terres privées non clôturées, une pratique ancienne qui rend la 
cohabitation avec les espèces sauvages pratiquement impossible 
aujourd'hui en raison de la forte augmentation des cheptels 
domestiques. 
    Le mois dernier, des éleveurs avaient déjà incendié un lodge 
de luxe pour touristes à Laikipia après une opération militaire 
visant à rétablir l'ordre dans la région, quelques semaines 
après l'assassinat du propriétaire britannique d'un ranch qui 
organisait des safaris à cheval. 
    En janvier, le président kényan Uhuru Kenyatta a condamné 
publiquement les éleveurs qui "envahissent des terres" à 
Laikipia mais son appel n'a pas été entendu. 
    Selon certains parlementaires, les occupations de terres 
sont encouragées par des hommes politiques qui cherchent à 
obtenir les voix de certaines ethnies à quelques mois des 
élections législatives d'août. 
     
 
 (Katharine Houreld; Tangi Salaün pour le service français) 
 

Mes listes

valeur

dernier

var.

5.35 +8.30%
CGG
2.168 +1.40%
542.8 -0.33%
14.15 -0.35%
15.52 -2.33%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.