Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Une agence unique préconisée en France pour soutenir l'export

Reuters26/06/2013 à 20:20

par Constance De Cambiaire

PARIS (Reuters) - Il est nécessaire de regrouper au sein d'une agence unique les nombreux acteurs chargés d'aider les entreprises françaises à se développer à l'international, selon un rapport remis mercredi à Nicole Bricq, ministre du Commerce extérieur.

Cette agence pourrait être construite à partir d'Ubifrance, qui serait transformée en société anonyme avec à son capital l'Etat, la banque publique d'investissement BPI France, les régions, les chambres de commerce et d'industrie (CCI) et le secteur privé, préconise le rapport.

Cette "évaluation des dispositifs de soutien à l'internationalisation de l'économie française", réalisée dans le cadre de la Modernisation de l'action publique (MAP), propose aussi de simplifier les démarches administratives, d'accélérer la procédure d'obtention des visas et d'assouplir les conditions d'embauche des VIE (Volontariat international en entreprise).

"La première tâche est de fédérer les acteurs", a reconnu Nicole Bricq lors d'une conférence de presse.

Interrogée sur le calendrier d'une éventuelle fusion entre Ubifrance et l'Afii, elle est toutefois restée évasive : "Je suis favorable à la proposition qui a été faite, mais je ne suis qu'un maillon de la chaîne. Je ne suis pas capable de vous répondre précisément."

La ministre a en revanche indiqué qu'elle souhaitait "labelliser les entreprises exportatrices" et leur faciliter l'obtention des visas.

Le rapport insiste aussi sur la nécessité de rendre la France plus attractive aux investissements étrangers.

"Un tiers des exportations françaises sont réalisées par des filiales d'entreprises étrangères implantées dans notre pays", a expliqué Alain Bentejac, coauteur du rapport avec Jacques Desponts.

La France, selon un classement publié mercredi, se situe au 12e rang mondial pour la confiance qu'elle inspire aux investisseurs internationaux.

En matière de projets d'implantation, la France a perdu 13% entre 2012 et 2011, loin derrière les Etats-Unis et l'Allemagne, selon le baromètre de l'attractivité de la France du cabinet Ernst & Young, cité dans le rapport.

Edité par Dominique Rodriguez

Mes listes

valeur

dernier

var.

16.28 -1.27%
37.51 -0.22%
23.75 +0.42%
5.64 +3.11%
SMI
8770.94 -0.27%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.