Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Un ultimatum lancé à des rebelles assiégés à 40 km de Damas

Reuters03/04/2018 à 14:55
 (Actualisé avec précisions et situation à Douma)
    BEYROUTH/AMMAN, 3 avril (Reuters) - Les rebelles du Kalamoun
oriental, zone assiégé à une quarantaine de kilomètres au
nord-est de Damas, devront se rendre ou partir, selon un
ultimatum lancé par les forces syriennes et russes.
    Les termes de cet ultimatum ont été exposés aux civils par
un officier de l'armée russe et un membre des services de
renseignement de l'armée de l'air syrienne, a précisé Saïd Saïf,
porte-parole des Forces du Martyr Ahmed al Abdo.
    "Un message clair a été adressé aux groupes de l'Armée
syrienne libre de la zone: soit ils choisissent la
réconciliation et le désarmement (...), soit ils quittent le
Kalamoun oriental", a-t-il expliqué à la chaîne de télévision Al
Hadath.
    Le Kalamoun oriental ne fait pas partie de la Ghouta
orientale, région voisine de la capitale dont les forces
gouvernementales achèvent la reconquête. Il s'agit d'une zone
désertique où se trouvent quelques localités. 
    Les rebelles ont proposé de se retirer de ces localités pour
se replier dans la montagne, mais souhaitent que les civils y
restent, a précisé Saïf. Selon lui, ils attendent maintenant la
réponse de la Russie. Le but est d'éviter les "déplacements
forcés" qui ont eu lieu dans d'autres régions reprises par les
forces gouvernementales, comme la Ghouta.
    Les civils qui ont rencontré les officiers russe et syrien
leur ont dit craindre que le départ des rebelles ne mette la
population à la merci des djihadistes du Front al Nosra ou de
l'Etat islamique.
    
    NÉGOCIATIONS DANS L'IMPASSE À DOUMA
    En ce qui concerne Douma, dernière poche de résistance de la
Ghouta orientale, les discussions se poursuivent, dit-on de
source proche de l'opposition. La presse officielle assure pour
sa part que les rebelles du Djaïch al Islam, qui y sont
retranchés, ont accepté de quitter les lieux pour se rendre dans
la zone tampon contrôlée par l'armée turque et ses alliés
locaux, à la frontière nord.
    Selon le ministère russe de la Défense, 2.000 personnes sont
parties depuis dimanche dans le cadre de cet accord. De source
proche de l'opposition et des négociations, on assure en
revanche que rien n'a été conclu avec le Djaïch al Islam. Le
mouvement, qui serait formé de plusieurs milliers d'hommes,
avait auparavant exclu tout "déplacement forcé".
    Les habitants de Douma veulent un accord de réconciliation
qui interdisent la présence des services de sécurité syriens,
dont ils redoutent les représailles, a-t-on ajouté de même
source.
    D'après une source militaire interrogée lundi, certains
membres du Djaïch restent hostiles à la conclusion d'un accord
avec les forces gouvernementales. S'ils refusent de partir, ils
seront chassés par la force, a-t-on assuré. Un ultimatum leur
aurait également été lancé, mais on ignore quel délais leur a
été accordé. 

 (Tom Perry et Suleiman al-Khalidi, Nicolas Delame et
Jean-Philippe Lefief pour le service français)
 

Mes listes

valeur

dernier

var.

1327.77 -0.07%
1.173 -0.01%
16.88 -0.30%
9.416 +0.10%
120.94 -0.07%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.