Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Un troisième plan d'aide évoqué pour la Grèce, la BCE à Athènes

Reuters21/08/2013 à 16:01

DES REPRÉSENTANTS DE LA BCE À ATHÈNES SUR FOND D?ÉVOCATION D?UN 3E PLAN D?AIDE ÉVENTUEL

par Harry Papachristou

ATHENES (Reuters) - Une mission de la Banque centrale européenne (BCE) s'est rendue mercredi à Athènes afin de vérifier si la Grèce respecte bien les obligations contractées auprès de ses créanciers internationaux alors que certains responsables évoquent un possible troisième plan d'aide pour le pays.

Un jour après le ministre des Finances allemand Wolfgang Schäuble, le commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires Olli Rehn estime en effet qu'une telle éventualité n'est pas exclue, tout en disant qu'il existait d'autres options.

"La soutenabilité de la dette peut, par exemple, être renforcée par l'allongement de la durée des prêts", précise-t-il, cité par le journal finlandais Helsingin Sanomat.

En pleine campagne électorale allemande, Wolfgang Schäuble a pour la première fois publiquement déclaré mardi que la Grèce, le pays d'où est partie la crise de la dette de la zone euro, aurait besoin d'un troisième plan d'aide, en plus de 240 milliards d'euros prévu dans les deux programmes couvrant la période 2010-2014.

Dans la foulée des propos du ministre des Finances, qui ont provoqué des vives réactions du côté de l'opposition allemande, un responsable du ministère grec des Finances avait dit à Reuters qu'un éventuel troisième plan d'aide pour la Grèce servirait à boucler le plan de financement du pays sur la période 2014-2016.

Il avait ajouté que, le cas échéant, les sommes en jeu n'auraient rien à voir avec celle déjà précédemment engagées. Le mois dernier, le Fonds monétaire international (FMI) a estimé à 10,9 milliards d'euros les trous dans le plan de financement de la Grèce sur 2014-2015.

NOUVELLE TRANCHE EN OCTOBRE

En attendant cet éventuel troisième plan d'aide, Jörg Asmussen, membre du directoire de la BCE, doit évaluer si la Grèce a accompli suffisamment de progrès dans la mise en oeuvre des mesures exigées par la BCE, l'Union européenne et le FMI pour être éligible à la nouvelle tranche, d'un milliard d'euros, prévue en octobre dans le cadre des plans actuels.

A cet effet, il doit rencontrer dans la journée le Premier ministre grec, le ministre des Finances, le gouverneur de la banque centrale et des dirigeants d'entreprises.

Cet automne, la troïka (FMI, BCE et Union européenne) retournera en Grèce pour déterminer si Athènes doit procéder à des économies supplémentaires afin de remplir les objectifs budgétaires 2015-2016.

Le produit intérieur brut (PIB) grec a affiché un recul de 4,6% sur un an au deuxième trimestre, une contraction inférieure aux attentes, mais qui n'en signifie pas moins que le pays connaîtra en 2013 sa sixième année consécutive de récession.

De ce fait, les recettes fiscales continuent de ressortir à un niveau en-deçà des objectifs, ce qui plombe le budget.

Après avoir atteint un pic de trois semaines mardi dans la foulée des déclarations de Wolfgang Schäuble, le rendement des obligations souveraines grecques à 10 ans continuait d'augmenter vers la mi-journée, progressant de près de 10 points de base, à 10,172%.

Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Marc Joanny

Mes listes

valeur

dernier

var.

AXA
21.495 -0.39%
2.998 0.00%
52 +3.79%
14590 -3.43%
0.22 0.00%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.