1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Un tribunal brésilien bloque l'accord Embraer-Boeing

Reuters07/12/2018 à 07:09

UN TRIBUNAL BRÉSILIEN BLOQUE L'ACCORD EMBRAER-BOEING

BRASILIA (Reuters) - Un tribunal fédéral brésilien, saisi par des parlementaires de gauche, a rendu jeudi une ordonnance bloquant le projet de rapprochement entre Boeing et Embraer.

L'action de l'avionneur brésilien a fini en baisse de 2,42% à la Bourse de São Paulo même s'il est trop tôt pour dire si la décision du tribunal remettra en cause l'accord conclu en juillet.

Les grosses opérations de fusion font souvent l'objet de recours en justice au Brésil, qui peuvent ne pas aboutir.

L'ordonnance interdit au conseil d'administration d'Embraer de signer un accord créant une coentreprise d'aviation civile qui serait contrôlée par Boeing. Le géant américain s'est refusé à tout commentaire et personne n'a pu être joint chez Embraer dans l'immédiat.

Le tribunal avait été saisi par quatre parlementaires du Parti des travailleurs.

L'accord annoncé le 5 juillet prévoit que Boeing prenne le contrôle de la division d'aviation civile d'Embraer, valorisée 4,75 milliards de dollars (4,17 milliards d'euros), dans le cadre de la création d'une coentreprise détenue à 80% par le constructeur américain.

Le dossier a peu avancé depuis, en partie à cause de la réticence du gouvernement - qui a un pouvoir de veto sur Embraer - à donner son feu vert.

Le président sortant Michel Temer a indiqué qu'il laisserait la décision à son successeur, qui entrera en fonction le 1er janvier. Le président-élu Jair Bolsonaro s'est dit favorable à l'accord, qui est largement perçu comme une réponse de Boeing à l'alliance entre Airbus et le canadien Bombardier, principal concurrent d'Embraer.

(Ricardo Brito et Marcelo Rochabrun, Véronique Tison pour le service français)

Valeurs associées

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer