1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Un tableau méconnu de Pierre Bonnard, "Nu orange", revient en France
Reuters08/11/2019 à 11:06

    par Matthias Galante
    LE CANNET, Alpes-Maritimes, 8 novembre (Reuters) - Après un
long exil américain, "Nu orange", une oeuvre atypique du peintre
français Pierre Bonnard très rarement montrée au public depuis
sa création, vers 1943, a été acquise pour 529.000 euros par le
musée Bonnard au Cannet (Alpes-Maritimes).
    Le tableau, réalisé par cet émule des "nabis"
post-impressionnistes (1867-1947) au Cannet où il a beaucoup
produit jusqu'à la fin de sa vie, est présenté vendredi aux
donateurs qui ont permis son rapatriement.
    L'huile, un presque carré de 50 centimètres de côté, tranche
dans l'oeuvre de Bonnard. Elle représente une femme nue -
probablement sa dernière gouvernante Moucky Vernay - sur un fond
de fruits aux couleurs vives.
    "C'est un tableau très mystérieux, il avait été exposé
seulement une fois dans un musée en 1991 puis dans une galerie
en 1997. Il avait disparu des écrans radars après la succession
en devenant la propriété d'un collectionneur français vivant à
New York", explique Véronique Serrano, la conservatrice du musée
Bonnard.
    Dans une composition mêlant les formes, dominée par la
couleur orange, elle devine « le sujet qui devient paysage et
inversement, entre figuration et abstraction pour une œuvre
d'une dimension très moderne ».
    La spécialiste avait repéré "Nu orange" il y a plusieurs
années en feuilletant sur une tablette numérique le catalogue
d'un collectionneur lors d'un voyage aux Etats-Unis destiné à
négocier des prêts.
    Pour permettre le retour de l'oeuvre, au cœur d'une nouvelle
exposition à partir du 23 novembre, le musée Bonnard a notamment
dû convaincre son propriétaire de le céder.
    "Le prêt nous avait été refusé pour l'inauguration, c'est
peut-être notre passion qui l'a convaincu", déclare la
conservatrice.
    "Il a surtout fallu trouver de l'argent. Une grosse somme.
L'établissement a donc lancé une - très en vogue - campagne de
financement participatif sur internet", précise-t-elle.
    L'opération a permis de recueillir près de 10% de la somme
totale, soit "plus de 50.000 euros en cinquante jours" offerts
par 356 donateurs. L'Etat, la région Provence-Alpes-Côte d'Azur
et la ville du Cannet ont complété l'investissement.
    "Nu orange" avait été précédé d'au moins deux dessins
préparatoires « présents dans le dernier carnet connu de
l'artiste ». Ces carnets appartiennent à la collection du site
qui a déjà acheté 69 œuvres du peintre depuis son ouverture en
2011. 

 (Edité par Sophie Louet)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

4213.34 -4.16%
35.215 -0.49%
69.28 -13.55%
16.2 +3.85%
12.3 +24.49%

Les Risques en Bourse

Fermer