Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

« Un sentiment de marché mitigé » (Quilvest Gestion)

Boursorama24/09/2014 à 13:07

Pour Dylan Baron (Quilvest Gestion), la faiblesse de l'euro améliorera les résultats des entreprises exposées aux changes, mais la prudence reste de mise sur les marchés actions.

Quels arbitrages effectuer en bourse d'ici la fin de l'année ? Quelles conséquences vont avoir les politiques monétaires de la BCE et de la Fed ? Les indices restent indécis, et Quilvest Gestion affirme avoir un « sentiment de marché mitigé ».

Dylan Baron, gérant actions chez Quilvest Gestion, se montre prudent pour la fin de l'année.

Contexte macroéconomique : « Draghiboost » et Fed

En Europe, en réponse à la faible croissance, la politique monétaire de la BCE sait rassurer le marché. Dylan Baron différencie la « Draghinsurance » et le « Draghiboost ». La « Draghinsurance » est l'assurance donnée par Mario Draghi d'intervenir à la moindre inquiétude du marché pour redonner confiance aux investisseurs. Classique de la part d'une banque centrale.

Mais surtout, c'est l'effet « Draghiboost » qui pourrait donner aux entreprises européennes un certain dynamisme grâce à la baisse de l'euro face aux autres devises. La monnaie unique pourrait atteindre sans tarder la parité de 1 euro pour 1,20 dollar. Ainsi, sans attendre de nouvelles mesures de la BCE, l'effet des changes devrait à lui seul dynamiser les bénéfices des entreprises européennes qui y sont exposées.

Côté américain, la remontée des taux directeurs de la Fed est envisagée à la mi-2015 par Quilvest. Dylan Baron compare l'effet à court terme de la remontée des taux à un patient auquel on enlèverait un plâtre et des béquilles. En soi, le patient va mieux (l'économie redémarre), mais le fait de ne plus avoir de soutien est angoissant dans un premier temps. Tout comme le patient convalescent, les marchés actions ne sont pas à l'abri d'un faux pas et il conviendrait aux investisseurs d'être très prudents à court terme vis-à-vis du marché américain.

Conseils actions et épargne

Dans ce contexte, Dylan Baron donne quelques conseils d'arbitrages boursiers. Les Smallcaps (petites entreprises) seraient à éviter à court terme. Retournées à un niveau élevé de valorisation depuis la fin de la crise, leur potentiel de croissance serait désormais réduit. Mieux vaudrait privilégier les grandes entreprises.

Méfiance également envers les marchés allemands et britanniques. L'Allemagne pourrait continuer d'être pénalisée à court terme par ses fortes relations commerciales avec la Russie dont les échanges sont pénalisés par les sanctions économiques. Le Royaume-Uni est quant à lui très lié aux Etats-Unis, et la Bank of England devrait également remonter ses taux début 2015, créant une certaine prudence sur l'économie britannique à moyen terme.

Des opportunités sont néanmoins à saisir du côté des entreprises profitant de l'affaiblissement de l'euro. Dylan Baron recommande de privilégier les entreprises dont une part importante des ventes est libellée en dollars comme Michelin (37% du CA libellé en dollar). De manière plus générale, les secteurs des semi-conducteurs, de la santé et des boissons sont traditionnellement sensibles aux variations euro-dollar et devraient continuer à surperformer les indices.

X.B.

A lire également sur Boursorama :

Allemagne : le mauvais élève de demain ? (Quilvest)

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.