Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Un responsable du SPD s'en prend au projet de taxe financière

Reuters25/05/2013 à 00:32

BERLIN (Reuters) - Un haut responsable social-démocrate allemand, Nils Schmid, s'en est pris vendredi au projet actuel de taxe européenne sur les transactions financières, jugeant qu'en l'état, il risquait de plomber les comptes des banques.

Pour Nils Schmid, ministre des Finances du Land de Bade-Wurtemberg, les banques pourraient ne pas être en mesure de faire face aux coûts supplémentaires générés par cette taxe, si les pays membres approuvent la version actuelle du projet, élaborée par la Commission européenne.

L'idée d'une telle taxe, dont l'enjeu serait de garantir que le secteur financier participe aux coûts de la crise bancaire, est un axe fort de la politique du SPD, qui espère battre la chancelière chrétienne-démocrate Angela Merkel aux élections législatives du 22 septembre. Le ministre des Finances de Merkel, le conservateur Wolfgang Schäuble, est lui aussi partisan d'une telle taxe, que 11 pays de la zone euro sont convenus en janvier de mettre en place, et qui pourrait voir le jour dès le début 2014.

"La version actuelle présentée par la Commission européenne ne vaut absolument rien", déclare Nils Schmid dans un communiqué transmis à la presse. Le responsable social-démocrate a adressé une lettre en ce sens au ministre fédéral des Finances Wolfgang Schäuble, obtenue vendredi par Reuters.

Tout en réaffirmant dans sa lettre qu'il soutient le principe d'une telle taxe, il pointe le fait qu'un prélèvement de 0,1% sur la valeur des transactions financières risque de grever les propres coûts d'emprunt des banques.

"Le résultat serait que les banques ne pourraient plus se prêter les unes les autres", pronostique-t-il, ajoutant que cela pourrait aussi avoir des répercussions sur les entreprises et les petits épargnants.

La lettre de Schmid a provoqué la fureur de ses camarades du SPD, qui est à la traîne derrière la CDU d'Angela Merkel dans les intentions de vote. Joachim Poss, numéro deux du SPD au Bundestag, s'est dit "surpris" par la prise de position de Nils Schmid.

Ilona Wissenbach; Eric Faye pour le service français


Mes listes

valeur

dernier

var.

8.448 -1.77%
5391.64 +0.21%
1.234 -0.04%
118.3 +0.98%
14.51 -0.14%
40.72 +0.89%
17.83 -3.28%
103 -0.58%
62.3 +0.89%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.