Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Un projet en faveur du dividende majoré

Le Revenu04/03/2013 à 09:52

P. MARAIS

(lerevenu.com) - Le gouvernement craint sans doute qu'un certain nombre de grandes entreprises françaises cotées passent, ces prochaines années, sous le contrôle de groupes étrangers. Le collège de l'Autorité des marchés financiers (AMF) a donc été chargé de réfléchir à de nouveaux filets de sécurité à introduire dans la réglementation boursière.

Entre autres mesures de protection du capital, il serait prévu, selon le quotidien Les Échos qui révèle l'information, de confirmer l'utilité des émissions de bons de souscription en période d'offre publique, dits bons Breton. Une société assiégée a la possibilité de ?diluer? la participation accumulée par l'attaquant en lançant une augmentation de capital assortie de bons de souscription d'actions, ce qui rend plus coûteux son rachat par un acquéreur non désiré.

Une autre mesure proposée par l'AMF, toujours selon Les Échos, devrait susciter moins de commentaires, c'est celle préconisant ?d'augmenter l'assiette et la bonification du dividende majoré?, en vue d'une meilleure fidélisation des actionnaires. L'Autorité propose ainsi de remonter de 0,5 à 1% la part du capital pouvant faire l'objet de cette bonification qui passerait, elle, de 10 à 20% de majoration par rapport au dividende ordinaire.

Pure coïncidence de l'actualité, Warren Buffett, président-fondateur de Berkshire Hathaway, le holding coté à la Bourse de New York qui a enrichi des milliers d'actionnaires de par le monde, redit tout le mal qu'il pense du dividende. Dans sa dernière lettre aux actionnaires, publiée à la veille du week-end, le milliardaire américain consacre, en effet, près de trois pages à justifier son refus de verser un dividende aux actionnaires de son fonds. Il les rémunère depuis trente ans par la seule plus-value du titre, elle-même reflet de la croissance hors normes de la valeur comptable du holding, dont les actifs relèvent d'un véritable inventaire à la Prévert : des PME locales, les dizaines de quotidiens locaux, des fabricants de meubles, mais aussi de très grosses participations dans Coca-Cola, Kraft, NetJets, Sanofi, et bientôt Heinz.

Warren Buffett pointe les nombreux inconvénients du dividende, en particulier sa fiscalité, un argument facile à comprendre pour les actionnaires français? Le raisonnement du milliardaire est simple : il préfère garder la trésorerie de Berkshire Hathaway et l'investir en rachetant des entreprises qu'il juge très rentables, cotées ou non en Bourse, petites ou grandes. Pour lui, seule compte l'augmentation de la valeur comptable de son holding. Et il conseille à ses actionnaires de vendre quelques actions plutôt que de compter sur un dividende.


Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.