1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Un problème de sécurité dans le réacteur finlandais d'Areva-régulateur
Reuters22/02/2019 à 21:13

    OSLO, 22 février (Reuters) - Le régulateur nucléaire
finlandais a identifié un problème de sécurité à Olkiluoto 3, un
réacteur EPR de troisième génération de 1,6 gigawatts construit
par Areva, qui s'appelle aujourd'hui Orano  ARVCF.PK , et ce
problème doit être reglé avant que l'unité ne reçoive un permis
d'exploitation.
    Le réacteur doit normalement commencer à produire de
l'électricité en janvier 2020 après un retard de 10 ans.
    Il y a un près d'un an, Areva est arrivé à un accord avec
Teollisuuden Voima Oyj (TVO) qui prévoit 450 millions d'euros de
dédommagements en faveur de l'électricien finlandais pour le
retard accumulé sur le chantier du réacteur EPR d'Olkiluoto 3.
 
    Le régulateur a dit à Reuters que les vibrations d'une
partie du pressuriseur, un composante du circuit primaire du
réacteur, dépassaient les limites de sécurité.
    "Les résultats des tests montrent que ces vibrations ne sont
pas approuvées, a dit Pekka Valikangas, chargé des réacteurs
nucléaires au sein du régulateur, quelques jours avant la
publication, prévue lundi, d'une importante évaluation.
    Cette évaluation pèsera sur la décision ou non du
gouvernement finlandais d'accorder à Olkiluoto 3 un permis
d'exploitation.
    "Il faut que ceci soit réglé avant que le ministère ne se
décide au sujet du permis", a poursuivi Pekka Valikangas,
ajoutant ne pas savoir si la découverte de ce problème allait
entraîner de nouveaux retards.

 (Lefteris Karagiannopoulos, Benoit Van Overstraeten pour le
service français)
 

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • ringo38
    23 février08:43

    Que font nos ingénieurs EDF AREVA et leurs filiales : un stage en Chine sans sur-salaire serait assez approprié !!

    Signaler un abus

  • pamelia
    23 février08:07

    et ce n'est pas fini.....

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer